Show Less
Restricted access

Les années 1910

Arts décoratifs, mode, design

Series:

Edited By Jérémie Cerman

Coincés entre le tournant du xxe siècle, qui voit encore s’épanouir les diverses expressions de l’Art nouveau, et l’entre-deux-guerres, que l’on associe à l’Art déco, les développements des arts appliqués dans les années 1910 paraissent quelque peu délaissés par l’historiographie. Pourtant, depuis la présence des créateurs allemands au Salon d’Automne de 1910 jusqu’à la fondation du Bauhaus à Weimar en 1919, en passant par les commandes que passe déjà le couturier Jacques Doucet à différents décorateurs, bien des événements rappellent la place cruciale qu’occupe cette décennie dans l’histoire des arts décoratifs, de la mode et du design.

Cet ouvrage rassemble vingt-deux textes, issus pour la plupart des communications délivrées lors d’un colloque international organisé en 2016 au Centre André Chastel et au Mobilier national. Ces contributions permettent de reconsidérer la production décorative et usuelle des années 1910 à l’aune des recherches récentes. Elles reviennent sur les débats qui sous-tendent la production étudiée, considèrent l’importance prise par la mode dans la genèse de ce qui prendra a posteriori le nom d’Art déco, réévaluent les années de guerre en tant que période de gestation de productions futures et explorent la diversité des parcours artistiques, tout en inscrivant la réflexion dans une dimension internationale (France, Belgique, États-Unis, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne, Autriche, Pologne, Croatie).

Jérémie Cerman est maître de conférences en histoire de l’art contemporain à Sorbonne Université. Ses recherches portent sur l’histoire des arts décoratifs, en particulier des périodes Art nouveau et Art déco. Il a notamment publié l’ouvrage Le Papier peint Art nouveau. Création, production, diffusion (2012) ainsi que divers travaux consacrés à la circulation et aux usages des modèles d’ornements, à l’activité des ateliers de dessin industriel, à l’œuvre du décorateur Maurice Dufrène (1876-1955), à l’art des boutiques et aux relations entre l’essor des pratiques sportives et les arts décoratifs dans l’entre-deux-guerres.