Show Less
Restricted access

L’écriture à l’ère de l’indétermination

Études sur la critique génétique, la psychanalyse et la littérature

Series:

Philippe Willemart

« L’écriture à l’ère de l’indétermination considère l’expérience de la littérature comme une manière de traiter les questions les plus complexes du monde contemporain. L’auteur avait déjà souligné l’importance de la critique génétique et des apports théoriques de la psychanalyse lacanienne aux études littéraires dans ses autres livres ; ici, nous sommes conduits à faire un tour de plus par les mains de Flaubert, Proust, Bauchau, Murakami, Poe et Joyce. Formant une spirale qui à chaque révolution se transforme, toujours sensible aux conditions initiales, nous arrivons ainsi à un mode de lecture qui permet de travailler la complexité de la vie dans son aspect littéraire allant jusqu’aux théories du chaos déterministique et du cerveau. Bien que nous soyons tous d’accord sur la complexité du monde difficile et dangereux dans lequel nous vivons, très peu recherchent comme Willemart non pas des critiques négatives et des positions identitaires et autoritaires, mais des modes d’habiter ces mondes traversés par des faisceaux de déterminations et d’indéterminations, des zones de stabilité et d’instabilités, mondes dans lesquels nos formes d’intelligibilité enrichissent et dynamisent l’expérience, faisant en sorte que la littérature devienne l’un des lieux rares où cette complexité peut être vécue intensément. » – Roberto Zular, Professor de théorie Littéraire, Département de Théorie Littéraire, Faculté de Philosophie, Lettres et Sciences Humaines, Université de São Paulo (USP)

Table of contents