Show Less
Restricted access

L'Algérie des Européens au XIXe siècle

Naissance d'une population et transformation d'une société

Series:

Guy Brunet and Kamel Kateb

La conquête de l’Algérie a ouvert un espace migratoire à des populations originaires de nombreux pays d’Europe, et de 1830 à 1900 la population dite européenne d’Algérie est passée de quelques milliers d’individus à près de 600000. Sur le territoire algérien ces immigrés ont voisiné avec des populations dites indigènes, composées d’une majorité musulmane et d’une minorité israélite, formant une société coloniale complexe. La société traditionnelle algérienne en a été totalement bouleversée.

Cet ouvrage s’interroge sur les relations entre ces différents groupes de population, Européens et indigènes d’une part, entre immigrés européens d’autre part, ainsi que sur la construction des identités en contexte colonial. La constitution d’une base de données (près de 13 000 actes de mariage) autorise une analyse précise du choix du conjoint. La démarche quantitative est doublée par une micro-analyse à l’échelle de quelques filières migratoires et de familles qui permet de mesurer l’enracinement local de certains immigrés européens en Algérie. En 1900, après sept décennies d’existence, cette société coloniale européenne apparaît comme très segmentée et loin de former un ensemble homogène.

Table of contents