Show Less
Restricted access

De la Poétique du mal à l’Écriture de l’épidémie dans "La Peste" d’Albert Camus et "Le Hussard sur le toit" de Jean Giono

Series:

Senda Souabni-Jlidi

Cet essai étudie la manière dont l’imaginaire du mal exprimé par le fléau épidémique – qu’il soit peste ou choléra – se trouve traduit par des choix d’écriture. N’étant pas anodins, ces choix mettent en évidence une conception de l’homme dans sa réaction à la tentation du mal et une conception du roman donc de la littérature. Camus répugne à montrer l’homme déchu par un corps qui le trahit et fait de son écriture une écriture de la sidération face à la mort. Giono opte quant à lui pour une écriture de la déjection qui n’est que, de façon trompeuse, une écriture de la jubilation. Contrairement à Camus qui définit une littérature impliquée dans le monde, Giono se détourne du monde par la littérature.

Camus, La Peste. Giono, Le Hussard sur le toit. Récit d'épidémie. La question du mal. La transposition romanesque du mal. Deux esthétiques du mal.