Chargement...

Manger en Europe

Patrimoines, échanges, identités

de Antonella Campanini (Éditeur de volume) Peter Scholliers (Éditeur de volume) Jean-Pierre Williot (Éditeur de volume)
©2011 Collections 262 Pages

Résumé

Si les institutions communautaires de l’Europe permettent aujourd’hui d’identifier un espace politique et économique, qu’en est-il du sentiment d’appartenance des Européens à une civilisation partagée ? En dépit de nombreux traits d’union, leurs identités et leurs cultures matérielles demeurent multiples.
Ce premier livre de la collection « L’Europe alimentaire » s’inscrit dans une dynamique croissante de l’intérêt porté par des publics divers et nombreux aux pratiques de l’alimentation. Il réunit les positions de spécialistes des cultures alimentaires sur la notion, très complexe à définir, des identités alimentaires. Cet ouvrage croise l’analyse de l’anthropologie et de l’histoire pour présenter la formation des patrimoines gastronomiques, les processus d’échanges culinaires et l’émergence, à différentes époques et dans plusieurs pays de recettes, de produits ou de manières de manger. Il s’en dégage que les Européens ont su à la fois développer des traditions locales très marquées et faire confluer leurs goûts par la circulation des marchandises, des hommes et des idées.
La stratégie contemporaine, et capitale pour l’Europe, de valorisation par la qualité de ses produits considérés comme typiques, trouve dans ce récit les sources originelles d’un patrimoine commun aux Européens.

Résumé des informations

Pages
262
Année
2011
ISBN (PDF)
9783035260878
ISBN (Broché)
9789052017389
DOI
10.3726/978-3-0352-6087-8
Langue
Français
Date de parution
2011 (Novembre)
Mots clés
Patrimoines identités échanges alimentation transmission culinaire innovation alimentaire culture matérielle société
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2011. 262 p.

Notes biographiques

Antonella Campanini (Éditeur de volume) Peter Scholliers (Éditeur de volume) Jean-Pierre Williot (Éditeur de volume)

Antonella Campanini enseigne l’histoire des cultures alimentaires à l’Université des Sciences Gastronomiques (Pollenzo, Italie). Médiéviste et paléographe, ses premières recherches ont été consacrées à l’histoire des réglementations urbaines en Italie du XIIIe au XVIe siècle. Ses travaux sur des lois somptuaires l’ont ensuite amenée à explorer l’histoire sociale de l’alimentation entre les derniers siècles du Moyen Âge et le début de l’Époque moderne. Peter Scholliers enseigne à la Vrije Universiteit Brussel, où il anime le centre de recherche FOST (Social and Cultural Food Studies). Il achève une étude sur les magasins d’alimentation en Belgique au XIXe siècle et entame la recherche de l’application des connaissances diététiques dans la cuisine quotidienne aux XIXe et XXe siècles. Jean-Pierre Williot est Professeur d’Histoire contemporaine à l’Université François-Rabelais, à Tours, où il enseigne notamment l’histoire de l’alimentation. Spécialiste d’histoire économique et d’histoire des techniques, ses travaux portent sur les acteurs des innovations alimentaires, l’industrie gazière et les chemins de fer. Il dirige le Master européen « Histoire et cultures de l’alimentation » à Tours.

Précédent

Titre: Manger en Europe