Chargement...

L’antipassif dans les langues accusatives

de Katarzyna Janic (Auteur)
Thèses 385 Pages
Series: GRAMM-R , Volume 29

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • Sur l’auteur/l’éditeur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Remerciements
  • Table des matières
  • Liste des cartes et des graphiques
  • Liste des tableaux
  • Liste des abréviations
  • Introduction
  • 0.1 Objectif
  • 0.2 Données et méthodologie
  • 0.3 Exemples et principes de leur présentation
  • 0.4 Organisation
  • Première partie Présentation générale
  • Chapitre 1. Approche théorique de l’antipassif
  • 1.1 À la découverte du phénomène antipassif
  • 1.2 Le terme d’antipassif et la définition du concept
  • 1.3 L’antipassif dans les langues ergatives vs langues accusatives
  • 1.4 Les obstacles à la reconnaissance de l’antipassif dans les langues accusatives
  • 1.5 Diversité de termes pour un même phénomène antipassif
  • 1.6 Antipassif et moyen
  • 1.6.1 Notion de voix moyenne
  • 1.6.2 Grammaticalisation
  • 1.6.3 Face à une nouvelle perspective…
  • 1.7 Synthèse des résultats
  • Deuxième partie étude typologique
  • Chapitre 2. L’antipassif dans les langues austronésiennes à alignement accusatif
  • 2.1 Les réflexes du préfixe *paRi- dans les langues océaniennes
  • 2.2 Les réflexes du suffixe *-akin[i] dans les langues océaniennes
  • 2.2.1 L’emploi passif des réflexes du suffixe *-akin[i]
  • 2.2.2 L’emploi antipassif des réflexes du suffixe *-akin[i]
  • 2.2.3 D’autres emplois des réflexes du suffixe *-akin[i]
  • 2.3 Synthèse des résultats
  • Chapitre 3. L’antipassif dans les langues d’Afrique à alignement accusatif
  • 3.1 Les langues du phylum Nilo-saharien
  • 3.2 Les langues du phylum Niger-Congo
  • 3.2.1 Les langues bantoues
  • 3.2.1.1 Le kirundi
  • 3.2.1.2 Le tswana
  • 3.2.2 Les langues atlantiques
  • 3.2.2.1 Le wolof
  • 3.2.2.2 Le kerak
  • 3.2.3 Les langues mandé
  • 3.3 Synthèse des résultats
  • Chapitre 4. L’antipassif dans les langues turciques
  • 4.1 Réfléchi et réciproque dans les langues turciques
  • 4.1.1 Les emplois primaires de la marque réfléchie
  • 4.1.2 Les emplois secondaires de la marque réfléchie
  • 4.1.3 Les emplois primaires de la marque réciproque
  • 4.1.4 Les emplois secondaires de la marque réciproque
  • 4.2 L’origine du marqueur de réciprocité
  • 4.2.1 Hypothèse de Xaritonov (1963, 1982)
  • 4.2.2 Hypothèse de Serebrennikov et Gadžieva (1979)
  • 4.3 Synthèse des résultats
  • Chapitre 5. L’antipassif dans les langues slaves
  • 5.1 L’antipassif absolutif
  • 5.1.1 L’antipassif absolutif à objet indéterminé
  • 5.1.1.1 Les propriétés sémantiques de l’argument objet omis
  • 5.1.1.2 Le classement sémantique des verbes
  • 5.1.1.3 L’interprétation « agressive »
  • 5.1.1.4 Le sujet à trait [±animé]
  • 5.1.1.5 Les propriétés caractéristiques de l’argument sujet
  • 5.1.2 L’antipassif absolutif à objet sous-entendu de type (1)
  • 5.1.3 L’antipassif absolutif à objet sous-entendu de type (2)
  • 5.1.4 L’évolution de l’emploi antipassif
  • 5.2 L’antipassif avec destitution de l’argument objet en oblique
  • 5.2.1 Le verbe rzucać « jeter »
  • 5.2.2 Le verbe kopać « creuser »
  • 5.2.3 Le verbe (u)chwycić « agripper »
  • 5.2.4 Le verbe spytać « demander »
  • 5.2.5 Les verbes qui expriment une action impliquant un effort
  • 5.2.6 Les verbes de consommation excessive
  • 5.3 Synthèse des résultats
  • Chapitre 6. L’antipassif en français et dans d’autres langues romanes
  • 6.1 Les formes pronominales dans la tradition française
  • 6.2 Critère de synonymie (préservation des rôles sémantiques)
  • 6.3 Dérives sémantiques propres à l’antipassif en français
  • 6.3.1 La dérive vers une transitivité moins prototypique
  • 6.3.2 Dérive vers une action plus complexe
  • 6.3.3 Le changement aspectuel
  • 6.4 Problèmes d’interprétation des formes se-verbe avec un oblique
  • 6.4.1 Les constructions véritablement réfléchies
  • 6.4.2 À mi-chemin entre le réfléchi et l’antipassif
  • 6.5 La lexicalisation et les formes se-verbe
  • 6.5.1 L’engagement moins actif du participant sujet
  • 6.5.2 la signification plus abstraite
  • 6.6 L’évolution des formes se-verbe
  • 6.7 L’antipassif absolutif à objet sous-entendu de type (1)
  • 6.8 L’antipassif en espagnol
  • 6.8.1 Premières remarques
  • 6.8.2 L’aspect sémantique
  • 6.8.3 Le sens actif des formes se-verbe en fonction antipassive
  • 6.8.4 Les propriétés du morphème se
  • 6.9 Synthèse des résultats
  • Troisième partie Discussion
  • Chapitre 7. Différentes sources de développement de l’antipassif
  • 7.1 La polysémie des marqueurs grammaticaux
  • 7.2 Les marqueurs réfléchi et réciproque et l’emploi antipassif
  • 7.3 La polysémie réfléchi-antipassif
  • 7.3.1 Les propriétés sémantiques du réfléchi et de l’antipassif
  • 7.3.2 Le développement de l’antipassif à partir de la réflexivité
  • 7.4 La polysémie réciproque-antipassif
  • 7.4.1 Vers l’origine du marqueur de réciprocité
  • 7.4.2 La coparticipation et le développement de l’antipassif
  • Chapitre 8. Antipassif et alignement
  • 8.1 Les constructions antipassives
  • 8.2 Changement de valence et morphologie
  • 8.2.1 Antipassif avec marqueur spécialisé
  • 8.2.2 Antipassif avec marqueur polysémique
  • 8.2.2.1 La polysémie réfléchi-antipassif
  • 8.2.2.2 La polysémie réciproque-antipassif
  • 8.2.3 Antipassif sans marque verbale
  • 8.3 Fonctions de l’antipassif
  • 8.3.1 Les fonctions sémantiques et/ou pragmatiques
  • 8.3.1.1 Antipassif et degré d’individualité
  • 8.3.1.2 L’antipassif et ses effets sur le patient
  • 8.3.1.3 Antipassif et aspect
  • 8.3.2 Les fonctions syntaxiques
  • 8.4 Synthèse des résultats
  • Conclusion générale
  • Bibliographie
  • Annexe
  • Table des matières détaillée
  • Titres de la collection

GRAMM-R

Études de linguistique française

Résumé des informations

Pages
385
ISBN (PDF)
9783035265989
ISBN (ePUB)
9783035297515
ISBN (MOBI)
9783035297508
ISBN (Livre)
9782875743220
Langue
Français
Date de parution
2016 (Mai)
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2016. 385 p., 48 graph., 18 tabl.

Notes biographiques

Katarzyna Janic (Auteur)

Katarzyna Janic est diplômée de l’Université Lyon 2. En avril 2015, sa thèse a reçu le prix international Greenberg de l’Association de Typologie Linguistique. Les recherches de l’auteur portent essentiellement sur la valence verbale et le système de voix ancrées dans une approche typologique. Plus spécifiquement, elles concernent la diversité des structures syntaxiques qui encodent entre autres le phénomène de l’antipassif, et elles se situent à l’interface entre sémantique et syntaxe. Katarzyna Janic travaille également l’expression des modalités sensorielles en langue et en discours.

Précédent

Titre: L’antipassif dans les langues accusatives