Chargement...

La Métaphore par-delà l’infini

Les pou-VOIRS de la métaphore : des bénéfices et de l’usage des figures analogiques dans la recherche et la vulgarisation scientifique

de Clara Clivaz-Charvet (Auteur)
Thèses 198 Pages

Résumé

Avec une préface de Jean-Pierre Luminet
Comment penser un atome ?
Qu’est devenue la pomme de Newton ?
Sous quelles formes représenter l’Univers ?
Quelle imagerie est la préférée des scientifiques afin de décrire notre monde ?
Comment créer et utiliser les métaphores ?
Le changement de paradigme opéré par la physique au 20e siècle exige de transformer notre système de représentations et de repenser notre cadre référentiel. De la simple comparaison didactique à la métaphore heuristique, cet ouvrage recense les « images vedettes » à l’œuvre dans la diffusion des connaissances et expose les huit bénéfices principaux inhérents à cette imagerie scientifique. L’importance de faire un usage maîtrisé de ces « réflexions » dépasse largement un transfert d’informations. C’est la raison pour laquelle un guide à l’usage des scientifiques est proposé. Sous la forme de questions-réponses, ce guide pratique avertit des pièges à éviter tout en indiquant les emplois métaphoriques les plus pertinents pour comprendre et se faire comprendre.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos de l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Remerciements
  • Table des matières
  • Préface
  • Introduction
  • Objet d’étude et méthodologie
  • Précisions terminologiques
  • 1. D’Aristote aux neurosciences – perspectives métaphoriques et essai définitoire
  • 1.1 Ce monstre à deux têtes
  • 1.1.1 La métaphore rhétorique
  • 1.1.1.1 La métaphore-écart
  • 1.1.1.2 La métaphore-fusion
  • 1.1.2 La métaphore conceptuelle
  • 1.1.2.1 Le processus métaphorique
  • 1.1.2.2 La métaphore-image
  • 1.2 A la conquête de l’espace psychique
  • 1.2.1 L’image en 3D
  • 1.2.2 Esprit, où es-tu ?
  • 1.2.3 Qu’est-ce que la réalité ?
  • 1.2.4 La métaphore, outil heuristique
  • 1.3 Notre définition de la « métaphore »
  • 1.3.1 Rappel définitoire
  • 1.3.2 Vision synoptique
  • 1.3.3 Vers la terra incognita à bord de la métaphore
  • 2. Les bénéfices de l’imagerie scientifique
  • 2.1 L’appropriation d’informations complexes
  • 2.1.1 Voir l’invisible
  • 2.1.1.1 Du fantôme éphémère au bestiaire exotique
  • 2.1.1.2 La population subatomique
  • 2.1.2 Concrétiser l’abstrait
  • 2.2 La visualisation de lignes de force
  • 2.2.1 La liquéfaction des connaissances, la dématérialisation de la matière
  • 2.2.2 On a tué le temps
  • 2.2.3 L’adaptation de nos schémas de pensée
  • 2.3 Le pou-voir heuristique
  • 2.3.1 Les lumières de l’esprit
  • 2.3.2 Le poisson soluble et ses frères
  • 2.4 L’intégration d’un nouveau paradigme
  • 2.4.1 La démultiplication des regards
  • 2.4.2 L’écheveau figuratif
  • 2.5 L’acte de résistance et d’affirmation identitaire
  • 2.5.1 Le refus d’avoir la corde au cou
  • 2.5.2 Le scientifique entre en scène
  • 2.5.2.1 Savant, chercheur, scientifique … comment se présenter ?
  • 2.5.2.2 Miroir, mon beau miroir…
  • 2.5.2.3 L’exposition des autoportraits : une galerie d’un autre siècle
  • 2.6 La formation de l’opinion publique
  • 2.6.1 L’Univers-pyramide
  • 2.6.2 L’Univers-personne
  • 2.6.2.1 La vie de l’Univers
  • 2.6.2.2 L’Univers a un cœur
  • 2.6.2.3 L’Univers à fleur de peau
  • 2.6.3 Le trou plein
  • 2.7 L’orientation de la recherche
  • 2.7.1 Contre le retour du charlatanisme
  • 2.7.2 La bombe atomique, déesse du mal
  • 2.7.3 La Science-religion et le Physicien-Dieu
  • 2.8 L’importance de l’imagerie première
  • 2.8.1 Les chaînes des origines
  • 2.8.1.1 Les eaux originelles
  • 2.8.1.2 Le bestiaire métaphorique
  • 2.8.1.3 La gastronomie cosmique et les objets du quotidien
  • 2.8.2 Nous sommes des enfants
  • 3. Petit guide pratique à l’usage des scientifiques
  • 3.1 Les limites de l’imagerie scientifique
  • 3.1.1 L’image n’est pas la réalité
  • 3.1.2 Le « sens » de la métaphore
  • 3.1.3 La catachrèse ou la réalité au point limite
  • 3.1.3.1 Le Big Bang : un exemple de catachrèse tonitruante
  • 3.1.3.2 L’interdiscours scientifique : le reflet d’une science qui se donne à voir
  • 3.1.4 Les dangers d’une confusion conceptuelle
  • 3.2 Du bon usage métaphorique
  • 3.2.1 Peut-on se passer des figures analogiques ?
  • 3.2.2 Quelles sont ces figures ?
  • 3.2.3 Faut-il privilégier certaines de ces figures ?
  • 3.2.4 Faut-il signaler les analogies ?
  • 3.2.4.1 La composante épistémologique dans l’emploi métaphorique
  • 3.2.4.2 Une histoire de confiance, une histoire de con-science
  • 3.2.5 Comment choisir les termes de l’analogie ?
  • 3.2.5.1 Quels thèmes …
  • 3.2.5.2 …pour quels phores ?
  • 3.2.6 Quelle(s) imagerie(s) privilégier ?
  • 3.2.6.1 Une imagerie sans limite
  • 3.2.6.2 Le fonds conceptuel premier
  • 3.2.6.3 Le continuum de savoir
  • 3.2.6.4 L’adaptation de l’imagerie au public visé et à son époque
  • 3.2.7 Comment construire son écheveau figuratif ?
  • 3.2.8 Quel(s) genre(s) littéraire(s) adopter ?
  • 3.2.8.1 La VS fait son genre
  • 3.2.8.2 Entre science et littérature, la VS patchwork
  • 3.3 La métaphore métascope
  • 3.3.1 La visualisation du cadre référentiel
  • 3.3.2 Au-delà du seuil de l’infini269
  • Conclusion
  • Recueil des principaux phores & métaphores-images286
  • Sigles, acronymes et abréviations
  • Bibliographie
  • Index des noms

Clara Clivaz

La métaphore par-delà l’infini

LES POUVOIRS DE LA MÉTAPHORE

Des bénéfices et de l’usage des figures analogiques dans la recherche et la vulgarisation scientifique

PETER LANG

À propos de l’auteur

Clara Clivaz-Charvet est Docteur en Sciences du langage de l’Université de Berne. Après plusieurs années d’enseignement, elle s’est spécialisée dans l’entreprise de vulgarisation scientifique et s’applique à créer des lieux de partage.

À propos du livre

Comment penser un atome ?

Qu’est devenue la pomme de Newton ?

Sous quelles formes représenter l’Univers ?

Quelle imagerie est la préférée des scientifiques afin de décrire notre monde ?

Comment créer et utiliser les métaphores ?

Le changement de paradigme opéré par la physique au 20e siècle exige de transformer notre système de représentations et de repenser notre cadre référentiel. De la simple comparaison didactique à la métaphore heuristique, cet ouvrage recense les « images vedettes » à l’oeuvre dans la diffusion des connaissances et expose les huit bénéfices principaux inhérents à cette imagerie scientifique. L’importance de faire un usage maîtrisé de ces « réflexions » dépasse largement un transfert d’informations. C’est la raison pour laquelle un guide à l’usage des scientifiques est proposé. Sous la forme de questions-réponses, ce guide pratique avertit des pièges à éviter tout en indiquant les emplois métaphoriques les plus pertinents pour comprendre et se faire comprendre.

Pour référencer cet eBook

Afin de permettre le référencement du contenu de cet eBook, le début et la fin des pages correspondant à la version imprimée sont clairement marqués dans le fichier. Ces indications de changement de page sont placées à l’endroit exact où il y a un saut de page dans le livre ; un mot peut donc éventuellement être coupé.

Remerciements

Ma profonde gratitude va en premier lieu au Prof. Dr Michel Viegnes, du département des langues et littératures de l’Université de Fribourg, qui me permit de voir ce qui était invisible à mes yeux. J’adresse également ma reconnaissance au Prof. ém. Dr Marc Bonhomme, qui m’orienta et partagea sa grande expérience en linguistique et rhétorique françaises tout au long de mes recherches, au Prof. Dr Michèle Crogiez Labarthe, Directrice de l’Institut de langue et de littérature françaises de l’Université de Berne, pour m’avoir accueillie dans cette grande famille, ainsi qu’au Dr André Horak, pour ses conseils judicieux et son énergie.

Mes remerciements s’adressent ensuite au Prof. Dr Alain Aspect, Directeur de recherche à l’Institut d’optique Charles Fabry, qui a eu l’amabilité de répondre à une question essentielle, ainsi qu’au Prof. Dr Gilles Philippe, de l’Université de Lausanne, et au Prof. Dr Patrick Suter, de l’Université de Berne pour avoir accepté d’intégrer le jury de soutenance. Je tiens également à remercier chaleureusement le Prof. Dr Jean-Pierre Luminet, Directeur de recherche au CNRS (Laboratoire d’Astrophysique de Marseille et Observatoire de Paris) pour sa disponibilité, sa gentillesse et son regard avisé, ainsi que toute l’équipe des éditions Peter Lang, en particulier Mmes Angelica Scholze et Friederike Meisner pour leur professionnalisme et leur dynamisme. Merci aussi à tous les auteurs du corpus, qui m’ont ouvert les portes de leur imaginaire, ainsi qu’à Mme Evelyne Pomi, pour sa précieuse amitié et son travail de relecture pointu.

Finalement, j’adresse ma vive reconnaissance à ceux qui m’ont supportée – dans tous les sens du terme – au cours de cette période haute en couleurs. Je pense plus particulièrement à mon époux, Pascal, qui m’a accordé un soutien inconditionnel, ainsi qu’à mes enfants, Olivier et Aurélien, pour qui cette démarche ne fut pas toujours facile.

Je leur dédie ce livre en les incitant à toujours poursuivre leurs rêves.←5 | 6→ ←6 | 7→

Résumé des informations

Pages
198
ISBN (PDF)
9783034323345
ISBN (ePUB)
9783034323352
ISBN (MOBI)
9783034323369
ISBN (Broché)
9783034320276
Langue
Français
Date de parution
2017 (Novembre)
mots-clé
Métaphore rhétorique invention imagination physique histoire des sciences épistémologie vulgarisation scientifique communication médiation aide à la recherche pédagogie
Published
Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2016. 198 p.

Notes biographiques

Clara Clivaz-Charvet (Auteur)

Clara Clivaz-Charvet est Docteur en Sciences du langage de l’Université de Berne. Après plusieurs années d’enseignement, elle s’est spécialisée dans l’entreprise de vulgarisation scientifique et s’applique à créer des lieux de partage.

Précédent

Titre: La Métaphore par-delà l’infini