Chargement...

D’étudiant étranger à travailleur étranger hautement qualifié en Suisse

« Être dit » dans la presse et « (se) dire » dans les récits d’établissement

de Alessandra Keller-Gerber (Éditeur de volume)
Monographies 314 Pages
Série: Transversales, Volume 44

Résumé

Depuis sa fondation en 1889, l’Université de Fribourg a accueilli des intellectuels étrangers venant autant de pays voisins (la France ou l’Allemagne) que de pays plus exotiques. Mais la Réforme de Bologne a entraîné une modification du visage de l’étudiant étranger en Suisse, et à Fribourg en particulier. Dans sa thèse, l’auteure répertorie des discours en circulation sur les migration(s) hautement qualifiée(s) en Suisse afin d’en mesurer l’impact sur les récits de vie de diplômés étrangers en processus d’établissement dans leur ville d’études. Ce travail s’ancre dans le champ de la didactique des langues et des cultures étrangères. Il s'agit d’une recherche qualitative, menée dans une perspective anthropologique. Dans ses analyses, l’auteure s’inspire d’autres disciplines telles que la sémiotique ou la narratologie.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos du directeur de la publication
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Sommaire
  • Liste des abréviations et des sigles
  • Préface
  • Avant-Propos
  • 1. Introduction
  • 1.1 Choix du sujet et questions de départ
  • 1.2 Problématique et questions de recherche
  • 1.3 L’interdisciplinarité, ses apports et ses limites
  • 1.4 Remaniements et renoncements
  • 1.4.1 Synthèse du cadre contextuel
  • 1.4.2 Synthèse du cadre conceptuel
  • 1.4.3 Organisation du présent ouvrage
  • 2. Cadre méthodologique
  • 2.1 Outils d’analyse : du contenu au discours
  • 2.2 Méthodologie – terrain
  • 2.2.1 Constitution du corpus de presse
  • 2.2.2 Constitution du corpus de récits de vie
  • 3. Analyses
  • 3.1 Premier volet: analyse du corpus médiatique
  • 3.1.1 Catégories d’identification
  • 3.1.2 Les étudiants étrangers – travailleurs hautement qualifiés parlés dans les médias
  • 3.2 Deuxième volet: analyse des récits de vie
  • 3.2.1 Formes identitaires
  • 3.2.2 Intrigues…
  • 3.2.3 Le récit d’Eric
  • 3.2.4 Le récit de Louis
  • 3.2.5 Le récit de Piotr
  • 3.2.6 Le récit de Wiebke
  • 3.2.7 Le récit de Banu
  • 3.2.8 Le récit d’Anna
  • 3.2.9 Le récit de Kasia
  • 3.2.10 Le récit de Luisa
  • 3.3 Troisième volet : analyse croisée des récits de vie
  • 3.3.1 Entretien de recherche et positionnement(s)
  • 3.3.2 Les objectifs de l’analyse
  • 3.3.3 Le moi se positionne dans le discours
  • 3.3.4 Les mondes dont je parle
  • 3.3.5 Les objets qui me parlent… ou qui parlent de moi
  • 3.3.6 Les langues qui me parlent… ou qui parlent de moi
  • 3.3.7 Le moi qui émerge de l’interaction entre enquêteur et enquêté
  • 3.3.8 Quand le récit de vie répond à une commande…
  • 3.4 Synthèse des résultats
  • 3.4.1 Deux corpus qui résonnent ou qui raisonnent ?
  • 3.4.2 L’établissement dans le pays d’études: un récit de mobilité spécifique ?
  • 3.4.3 Se dire aspirant immigrant…
  • 4. Conclusion
  • 4.1 Le sujet tel qu’il s’est déroulé…
  • 4.2 La réflexivité… de l’enquêteur
  • 4.2.1 Un terrain multilingue, une analyse pointilliste ?
  • 4.2.2 Un sujet engagé ?
  • 4.3 Une fascination pour le récit de vie
  • 4.4 Apports et limites des démarches réflexives
  • 4.4.1 Le récit de vie comme méthode et comme corpus
  • 4.4.2 Le récit de vie comme mode de formation
  • 5. Annexes
  • 6. Bibliographie générale
  • Titres de la collection

Alessandra Keller-Gerber

D’étudiant étranger à travailleur étranger hautement qualifié en Suisse

« Etre dit » dans la presse et « (se) dire » dans des récits d’établissement

img

Information bibliographique publiée par «Die Deutsche Nationalbibliothek»

«Die Deutsche Nationalbibliothek» répertorie cette publication dans la «Deutsche Nationalbibliografie»; les données bibliographiques détaillées sont disponibles sur Internet sous ‹http://dnb.d-nb.de›.

Illustration couverture: Franklin Bridge im Abendlicht, DSB-23905,

616712 © Copyright «All rights reserved» IFA/Bilderteam/INCOLOR

Réalisation couverture: Thomas Jaberg, Peter Lang AG

ISBN 978-3-0343-2464-9 br. ISBN 978-3-0343-2486-1 eBook
ISSN 1424-5868 br. ISSN 2235-7610 eBook
ISBN 978-3-0343-2488-5 MOBI ISBN 978-3-0343-2487-8 EPUB

Cette publication a fait l’objet d’une évaluation par les pairs.

© Peter Lang SA, Editions scientifiques internationales, Berne 2016

Hochfeldstrasse 32, CH-3012 Berne, Suisse

info@peterlang.com, www.peterlang.com

Tous droits réservés.

Cette publication est protégée dans sa totalité par copyright.

Toute utilisation en dehors des strictes limites de la loi sur le copyright est interdite et punissable sans le consentement explicite de la maison d’édition. Ceci s’applique en particulier pour les reproductions, traductions, microfilms, ainsi que le stockage et le traitement sous forme électronique.

À propos du directeur de la publication

Dotée de licences en Histoire de l’art et en Littérature anglaise (Université Lausanne, Suisse), Alessandra Keller-Gerber a obtenu son doctorat en Didactique du plurilinguisme et des langues étrangères en 2016 à l’Université de Fribourg (Suisse). Ses domaines d’intérêt sont les pratiques réflexives, aussi bien comme méthode de recherche que comme moyen d’enseignement. Ses travaux se centrent sur la figure de l’étudiant mobile.

À propos du livre

Depuis sa fondation en 1889, l’Université de Fribourg a accueilli des intellectuels étrangers venant autant de pays voisins (la France ou l’Allemagne) que de pays plus exotiques. Mais la Réforme de Bologne a entraîné une modification du visage de l’étudiant étranger en Suisse et à Fribourg en particulier. Dans sa thèse, l’auteure répertorie des discours en circulation sur les migration(s) hautement qualifiée(s) en Suisse afin d’en mesurer l’impact sur les récits de vie de diplômés étrangers en processus d’établissement dans leur ville d’études. Ce travail s’encre dans le champ de la didactique des langues et des cultures étrangères. Il s’agit d’une recherche qualitative, menée dans une perspective anthropologique. Dans ses analyses, l’auteure s’inspire d’autres disciplines telles que la sémiotique ou la narratologie.

Pour référencer cet eBook

Afin de permettre le référencement du contenu de cet eBook, le début et la fin des pages correspondant à la version imprimée sont clairement marqués dans le fichier. Ces indications de changement de page sont placées à l’endroit exact où il y a un saut de page dans le livre ; un mot peut donc éventuellement être coupé.

Sommaire

Liste des abréviations et des sigles

Préface

Avant-Propos

1.   Introduction

      1.1   Choix du sujet et questions de départ

      1.2   Problématique et questions de recherche

      1.3   L’interdisciplinarité, ses apports et ses limites

      1.4   Remaniements et renoncements

              1.4.1    Synthèse du cadre contextuel

              1.4.2    Synthèse du cadre conceptuel

              1.4.3    Organisation du présent ouvrage

2.   Cadre méthodologique

      2.1   Outils d’analyse : du contenu au discours

      2.2   Méthodologie – terrain

              2.2.1    Constitution du corpus de presse

              2.2.2    Constitution du corpus de récits de vie

3.   Analyses

      3.1   Premier volet: analyse du corpus médiatique

              3.1.1    Catégories d’identification

              3.1.2    Les étudiants étrangers – travailleurs hautement qualifiés parlés dans les médias

      3.2   Deuxième volet: analyse des récits de vie

              3.2.1    Formes identitaires

              3.2.2    Intrigues…

              3.2.3    Le récit d’Eric

              3.2.4    Le récit de Louis

              3.2.5    Le récit de Piotr

              3.2.6    Le récit de Wiebke

              3.2.7    Le récit de Banu

              3.2.8    Le récit d’Anna

              3.2.9    Le récit de Kasia

              3.2.10  Le récit de Luisa

      3.3   Troisième volet : analyse croisée des récits de vie

              3.3.1    Entretien de recherche et positionnement(s)

              3.3.2    Les objectifs de l’analyse

              3.3.3    Le moi se positionne dans le discours

              3.3.4    Les mondes dont je parle

              3.3.5    Les objets qui me parlent… ou qui parlent de moi

              3.3.6    Les langues qui me parlent… ou qui parlent de moi

              3.3.7    Le moi qui émerge de l’interaction entre enquêteur et enquêté

              3.3.8    Quand le récit de vie répond à une commande…

      3.4   Synthèse des résultats

              3.4.1    Deux corpus qui sonnent ou qui raisonnent ?

              3.4.2    L’établissement dans le pays d’études: un récit de mobilité spécifique ?

              3.4.3    Se dire aspirant immigrant…

4.   Conclusion

      4.1   Le sujet tel qu’il s’est déroulé

      4.2   La réflexivité… de l’enquêteur

              4.2.1    Un terrain multilingue, une analyse pointilliste ?

              4.2.2    Un sujet engagé ?

      4.3   Une fascination pour le récit de vie

      4.4   Apports et limites des démarches réflexives

Résumé des informations

Pages
314
ISBN (PDF)
9783034324861
ISBN (ePUB)
9783034324878
ISBN (MOBI)
9783034324885
ISBN (Broché)
9783034324649
Langue
Français
Date de parution
2016 (Octobre)
Published
Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2016. XX, 290 p., 18 graph. en couleurs

Notes biographiques

Alessandra Keller-Gerber (Éditeur de volume)

Dotée de licences en Histoire de l’art et en Littérature anglaise (Université Lausanne, Suisse), Alessandra Keller-Gerber a obtenu son doctorat en Didactique du plurilinguisme et des langues étrangères en 2016 à l’Université de Fribourg (Suisse). Ses domaines d’intérêt sont les pratiques réflexives, aussi bien comme méthode de recherche que comme moyen d’enseignement. Ses travaux se centrent sur la figure de l’étudiant mobile.

Précédent

Titre: D’étudiant étranger à travailleur étranger hautement qualifié en Suisse