Chargement...

Connaît-on la chanson?

Usages de la chanson dans les cinémas d'Europe et d'Amérique Latine depuis 1960

de Sophie Dufays (Éditeur de volume) Dominique Nasta (Éditeur de volume) Marie Cadalanu (Éditeur de volume)
Comptes-rendus de conférences 344 Pages

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos des directeurs de la publication
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Table des matières
  • Remerciements
  • Introduction (Marie Cadalanu / Sophie Dufays / Dominique Nasta)
  • I. Approches théoriques
  • La chanson-cristal et la répétition (Phil Powrie)
  • Entre appropriation et aliénation : usages ambivalents de la chanson au cinéma (à partir de Bande de filles, Céline Sciamma, 2014) (Laurent Guido)
  • Chanson et signification au cinéma : un demi-siècle de parcours croisés (1964-2014) (Dominique Nasta)
  • Les paysages affectifs de la chanson dans le cinéma espagnol du XXIe siècle (María Luisa Ortega)
  • II. Approches culturelles / historiques
  • Le film avec chanson au début des années 1960 et le cas de Cléo de 5 à 7 (Martin Barnier)
  • Le film en chanté, un genre en devenir du cinéma français ? (Renaud Lagabrielle)
  • Chanson populaire, mélodrame et cabaret dans Bellas de noche (1975) et El pez que fuma (1977) (Pablo Piedras / Sophie Dufays)
  • Bossa nova et cinema novo (Colette Lucidarme)
  • Mélodies de l’affect (Raluca Iacob)
  • III. Approches textuelles
  • La chanson dans l’œuvre cinématographique de Pier Paolo Pasolini (Roberto Calabretto)
  • La chanson populaire dans le cinéma de François Ozon (Marie Cadalanu)
  • Sur Sébastien Erms, parolier d’Éric Rohmer (Alain Hertay)
  • Ode à la mélancolie prolétaire : À propos des chansons du cinéma d’Aki Kaurismäki (Raphaël Szöllösy)
  • Les chansons qui font groupe au cinéma : ancrage dans l’espace-temps populaire – entre les Corons, la Commune et Le Havre, de Tavernier à Kaurismäki (Stéphane Hirschi)
  • L’énonciation et la focalisation dans le récit musical cinématographique : analyse des chansons de Cría cuervos (Celia Martínez García)
  • La chanson, charnière entre réel et fiction dans Ce cher mois d’août de Miguel Gomes (Portugal, 2008) (Agnès Pellerin)
  • IV. Approches musicologiques
  • Un homme et une femme de Claude Lelouch : la chanson dans tous ses états (Jérôme Rossi)
  • Abrasion stylistique et transigeance musicale des chansons de « variété » : Le cas exemplaire de La Famille Bélier (Catherine Rudent)
  • La chanson médiévale dans Perceval le Gallois (Éric Rohmer, 1978) : Correspondances et divergences entre réalité et authenticité (Hubert Bolduc-Cloutier)
  • Présentation biobibliographique des auteurs
  • Annexe
  • Titres de la collection

Sophie Dufays, Dominique Nasta
et Marie Cadalanu (dir.)

Connaît-on la chanson ? Usages de la chanson
dans les cinémas d’Europe
et d’Amérique Latine
depuis 1960

Repenser le cinéma

Vol. 9

À propos des directeurs de la publication

Sophie Dufays est chargée de cours invitée à l’Université catholique de Louvain dans les domaines de la culture hispanique et de la littérature comparée. Elle a publié notamment El niño en el cine argentino de la postdictadura (2014) et Infancia y melancolía en el cine argentino (2016).

Dominique Nasta est professeure d’études cinématographiques à l’Université libre de Bruxelles. Auteure de Meaning in Film (1992) et de Contemporary Romanian Cinema : The History of an Unexpected Miracle (2013), elle a également co-edité Le Son en perspective : Nouvelles recherches (2004).

Marie Cadalanu est professeure agrégée de lettres modernes et docteure en études cinématographiques. Elle prépare actuellement la publication de sa thèse portant sur La Comédie musicale dans le cinéma français des années trente : constitution d’un genre?

À propos du livre

Les chansons, liées au cinéma depuis ses origines, ont acquis un force nouvelle et singulière tant dans les productions commerciales que dans les films d’auteur récents, notamment en Europe et en Amérique latine. Mais si les études consacrées aux rôles de la chanson et de la musique populaire dans le cinéma se sont multipliées, peu de travaux ont considéré leur place dans les cinémas européens et latino-américains au-delà de la période classique.

C’est sur un corpus de films à chansons parus à partir des années 1960 que se concentre le présent ouvrage. Les différentes contributions proposent un panel d’approches novatrices et complémentaires, esthétiques mais aussi culturelles, historiques et musicologiques, qui offrent un éclairage inédit sur cette production.

L’ambition de ce volume est de participer au développement d’une analyse esthétique et théorique du film à chansons dégagée du modèle hollywoodien mais aussi, plus largement, de tout modèle générique. Penser la place qu’occupe la chanson dans des cinématographies très variées géographiquement et historiquement, du cinéma français au cinéma brésilien en passant par les cinématographies d’Europe de l’Est, permet de susciter de nombreux rapprochements, susceptibles d’ouvrir la voie à de nouvelles approches.

Pour référencer cet eBook

Afin de permettre le référencement du contenu de cet eBook, le début et la fin des pages correspondant à la version imprimée sont clairement marqués dans le fichier. Ces indications de changement de page sont placées à l’endroit exact où il y a un saut de page dans le livre ; un mot peut donc éventuellement être coupé.

Table des matières

Remerciements

Introduction

Marie Cadalanu, Sophie Dufays et Dominique Nasta

I. Approches théoriques

La chanson-cristal et la répétition

Phil Powrie

Entre appropriation et aliénation : usages ambivalents de la chanson au cinéma (à partir de Bande de filles, Céline Sciamma, 2014)

Laurent Guido

Chanson et signification au cinéma : un demi-siècle de parcours croisés (1964-2014)

Dominique Nasta

Les paysages affectifs de la chanson dans le cinéma espagnol du XXIe siècle

María Luisa Ortega

II. Approches culturelles / historiques

Le film avec chanson au début des années 1960 et le cas de Cléo de 5 à 7

Martin Barnier

Le film en chanté, un genre en devenir du cinéma français ?

Renaud Lagabrielle←7 | 8→

Chanson populaire, mélodrame et cabaret dans Bellas de noche (1975) et El pez que fuma (1977)

Pablo Piedras et Sophie Dufays

Bossa nova et cinema novo

Colette Lucidarme

Mélodies de l’affect

Raluca Iacob

III. Approches textuelles

La chanson dans l’œuvre cinématographique de Pier Paolo Pasolini

Roberto Calabretto

La chanson populaire dans le cinéma de François Ozon

Marie Cadalanu

Sur Sébastien Erms, parolier d’Éric Rohmer

Alain Hertay

Ode à la mélancolie prolétaire : À propos des chansons du cinéma d’Aki Kaurismäki

Raphaël Szöllösy

Les chansons qui font groupe au cinéma : ancrage dans l’espace-temps populaire – entre les Corons, la Commune et Le Havre, de Tavernier à Kaurismäki

Stéphane Hirschi

L’énonciation et la focalisation dans le récit musical cinématographique : analyse des chansons de Cría cuervos

Celia Martínez García

La chanson, charnière entre réel et fiction dans Ce cher mois d’août de Miguel Gomes (Portugal, 2008)

Agnès Pellerin←8 | 9→

IV. Approches musicologiques

Un homme et une femme de Claude Lelouch : la chanson dans tous ses états

Jérôme Rossi

Abrasion stylistique et transigeance musicale des chansons de « variété » : Le cas exemplaire de La Famille Bélier

Catherine Rudent

La chanson médiévale dans Perceval le Gallois (Éric Rohmer, 1978) : Correspondances et divergences entre réalité et authenticité

Hubert Bolduc-Cloutier

Présentation biobibliographique des auteurs

Annexe←9 | 10→ ←10 | 11→

Remerciements

Le présent ouvrage n’aurait pu voir le jour sans le soutien précieux d’institutions et de personnes que nous souhaitons remercier vivement ici : la Fondation Universitaire de Belgique, le Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRS), l’Université libre de Bruxelles, l’Université catholique de Louvain, le centre de recherche « Musique, Cinéma et Arts de la scène » (MuCiA, actuellement Centre de recherche en cinéma et arts du spectacle) de l’ULB, le Centre de recherche « Écriture, création, représentation » de l’UCLouvain, la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Buenos Aires (en particulier Pablo Piedras), la Cinémathèque Royale de Belgique (en particulier Freddy Malonda), les éditions PIE Peter Lang (en particulier Laurence Pagacz), ainsi que l’Institut supérieur de traducteurs et interprètes (en particulier Michel Van Dievel), actuellement Département de traduction et interprétation de l’ULB.

Nous remercions également les traducteurs et réviseurs des différents textes du présent ouvrage : Alba Ocampo Lago, Thomas Van Deursen, Stéphane Cunescu, Laura Saufnay et Géraldine Cierzniewski.

Nous souhaitons enfin exprimer notre gratitude envers les nombreuses personnes qui nous ont aidées lors de l’organisation du colloque « La chanson dans les cinémas d’Europe et d’Amérique latine : 1960-2010 » (Bruxelles - Louvain-la-Neuve, avril 2016), qui a constitué la première étape de cette publication.←11 | 12→ ←12 | 13→

Introduction

Marie Cadalanu

Université de Caen-Normandie

Résumé

Les chansons, liées au cinéma depuis ses origines, ont acquis une force nouvelle et singulière tant dans les productions commerciales que dans les films d’auteur récents, notamment en Europe et en Amérique latine. Mais si les études consacrées aux rôles de la chanson et de la musique populaire dans le cinéma se sont multipliées, peu de travaux ont considéré leur place dans les cinémas européens et latino-américains au-delà de la période classique.
C’est sur un corpus de films à chansons parus à partir des années 1960 que se concentre le présent ouvrage. Les différentes contributions proposent un panel d’approches novatrices et complémentaires, esthétiques mais aussi culturelles, historiques et musicologiques, qui offrent un éclairage inédit sur cette production.
L’ambition de ce volume est de participer au développement d’une analyse esthétique et théorique du film à chansons dégagée du modèle hollywoodien mais aussi, plus largement, de tout modèle générique. Penser la place qu’occupe la chanson dans des cinématographies très variées géographiquement et historiquement, du cinéma français au cinéma brésilien en passant par les cinématographies d’Europe de l’Est, permet de susciter de nombreux rapprochements susceptibles d’ouvrir la voie à de nouvelles approches.

Résumé des informations

Pages
344
ISBN (PDF)
9782807609907
ISBN (ePUB)
9782807609914
ISBN (MOBI)
9782807609921
ISBN (Livre)
9782807609891
Langue
Français
Date de parution
2019 (Janvier)
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, New York, Oxford, Warsawa, Wien, 2019, 344 p., 58 ill. b/w

Notes biographiques

Sophie Dufays (Éditeur de volume) Dominique Nasta (Éditeur de volume) Marie Cadalanu (Éditeur de volume)

Sophie Dufays est chargée de cours invitée à l’Université catholique de Louvain dans les domaines de la culture hispanique et de la littérature comparée. Elle a publié notamment El niño en el cine argentino de la postdictadura (2014) et Infancia y melancolía en el cine argentino (2016). Dominique Nasta est professeure d’études cinématographiques à l’Université libre de Bruxelles. Auteure de Meaning in Film (1992) et de Contemporary Romanian Cinema : The History of an Unexpected Miracle (2013), elle a également co-edité Le Son en perspective : nouvelles recherches (2004). Marie Cadalanu est professeure agrégée de lettres modernes et docteure en études cinématographiques. Elle prépare actuellement la publication de sa thèse ayant pour titre La Comédie musicale dans le cinéma français des années trente : constitution d’un genre ?

Précédent

Titre: Connaît-on la chanson?