Chargement...

Le récit superficiel

L’art de la surface dans la narration littéraire moderne

de Xavier Garnier (Auteur)
Monographies 180 Pages

Résumé

Il existe des récits qui ne nous ouvrent aucun monde, des récits étranges qui semblent écrits pour bloquer nos capacités d’imagination ou de rêverie, des récits qui nous rabattent sans arrêt sur la lettre de ce qui est écrit. Tout le travail narratif consiste alors à éreinter chaque mot de peur qu’il n’introduise quelque profondeur symbolique, quelque référence à une expérience partagée.
Dans cet ouvrage, les profondeurs mystiques de Nerval, de Hawthorne ou d’Edgar Poe, les profondeurs autobiographiques de Céline, Leiris ou de Marechera, sont mises à l’épreuve d’une lecture critique qui traque le travail de la surface sous tous les effets de profondeur.
À travers neuf études critiques d’écrivains modernes, l’enjeu de cet essai est de proposer un nouveau point de vue théorique sur les trois instances «profondes» du récit que sont la référence, l’auteur et le style.

Résumé des informations

Pages
180
ISBN (Broché)
9789052012223
Langue
Français
mots-clé
Erzählung Erzähltechnik Geschichte 1840-1990 théorie du récit surface narrative style Vergleichende Literaturwissenschaft Deleuze
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt/M., New York, Oxford, Wien, 2004. 180 p.

Notes biographiques

Xavier Garnier (Auteur)

L’auteur: Xavier Garnier est professeur de littérature comparée à l’Université Paris 13. Il est l’auteur de L’éclat de la figure. Étude sur l’antipersonnage de roman (P.I.E.-Peter Lang, 2001). Il travaille actuellement sur la notion de récit initiatique dans le roman swahili.

Précédent

Titre: Le récit superficiel