Chargement...

Approche ethnographique des langues spécialisées professionnelles

de Séverine Wozniak (Auteur)
Monographies 202 Pages

Résumé

La complexité des enjeux liés aux langues spécialisées professionnelles s’inscrit au cœur de l’activité des linguistes intervenant dans le secteur des langues pour spécialistes d’autres disciplines. Cet ouvrage, conçu comme un guide du chercheur en linguistique appliquée, examine les concepts fondamentaux de la discipline et propose des méthodes visant à affiner la connaissance des langues et des cultures spécialisées professionnelles en contexte. Traitant des questions de domaine, d’identité et de communauté professionnels, il développe une analyse critique des outils permettant de caractériser les langues spécialisées professionnelles, en insistant sur la place du terrain et de l’ethnographie. Il propose un cadre et des éléments de référence sur les questions de terminologie et de constitution de corpus pour la description des discours spécialisés professionnels en synchronie et en diachronie.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos de l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Remerciements
  • Contents
  • Liste des abréviations et des sigles
  • 1. Introduction
  • 1.1 Pourquoi proposer un essai de méthode en ASP ?
  • 1.2 Structure de l’ouvrage
  • 2. Caractériser les langues spécialisées professionnelles
  • 2.1 L’angliciste de spécialité et son objet de recherche
  • 2.1.1 Considérer la langue « en situation »
  • 2.1.2 Les langues spécialisées
  • 2.1.3 Le spécialisé au cœur de la langue
  • 2.2 Professions, domaines et communautés spécialisés
  • 2.2.1 Définir les professions
  • 2.2.2 L’identité professionnelle
  • 2.2.3 De la communauté au domaine professionnel
  • 2.2.4 La recherche sur les domaines spécialisés professionnels en ESP et en ASP
  • 2.3 Les discours spécialisés professionnels
  • 2.3.1 Les communautés spécialisées professionnelles et leurs discours
  • 2.3.2 La composante discursive de l’expertise professionnelle
  • 3. Caractériser les communautés spécialisées professionnelles : approche ethnographique de l’ASP
  • 3.1 Des études anglaises comme sciences humaines et sociales
  • 3.1.1 ASP et études de civilisation
  • 3.1.2 Le terrain : aborder les communautés spécialisées professionnelles avec les outils des sciences sociales
  • 3.2 La description ethnographique des communautés spécialisées professionnelles
  • 3.2.1 La place du terrain en linguistique appliquée
  • 3.2.2 Approche ethnographique en ESP et en ASP
  • 3.3 Proposition d’un modèle de caractérisation
  • 3.3.1 Méthode pour la caractérisation des communautés spécialisées professionnelles
  • 3.3.2 L’implantation dans le terrain
  • 3.3.3 Sortie du terrain et restitution
  • 4. Caractériser les discours spécialisés professionnels en synchronie et en diachronie
  • 4.1 Analyser les discours spécialisés professionnels écrits
  • 4.1.1 L’analyse du discours spécialisé : perspectives historiques
  • 4.1.2 Les outils de l’analyse des discours
  • 4.1.3 Les genres du discours spécialisé professionnel écrit
  • 4.2 Construire et analyser des corpus pour la caractérisation des discours spécialisés professionnels
  • 4.2.1 De l’utilité des corpus spécialisés pour la recherche sur les LSP
  • 4.2.2 Construire des corpus spécialisés professionnels
  • 4.3 Analyse terminologique des discours spécialisés professionnels
  • 4.3.1 Les principes fondateurs de la terminologie
  • 4.3.2 Terminologie et discours spécialisés professionnels
  • 4.3.3 Analyse terminologique diachronique des discours spécialisés professionnels
  • 5. Conclusion
  • Bibliographie
  • Index des notions
  • Index des noms propres

← X | XI →

Liste des abréviations et des sigles

← XII | 1 →

1.  Introduction

En 1996, Jean-Claude Passeron commençait son article intitulé « La constitution des sciences sociales » ainsi :

En quelque science sociale que ce soit, une explication ou une interprétation proposent, dans la mesure où elles nous persuadent, une intelligibilité qui a toujours la même forme : celle de l’évidence rationnelle. Écoutant, par exemple, une vaste gamme d’exemples d’intelligibilité empruntés à toutes les sciences sociales, tous nous apparaissent comme persuasifs dès que leur auteur les accompagne du rappel des cheminements méthodiques, seuls capables de fonder en chacun de nous l’impression de « comprendre » un ensemble de faits sociaux traités par une autre discipline. (Passeron 1996 : 93)

Le présent ouvrage a pour ambition d’explorer la manière appropriée de construire cette évidence rationnelle et cette intelligibilité entre les disciplines pour la recherche sur les langues et cultures spécialisées professionnelles en anglais de spécialité (ASP), plus particulièrement en nous interrogeant sur la place du terrain et de l’approche ethnographique dans le processus de caractérisation des domaines spécialisés professionnels.

1.1  Pourquoi proposer un essai de méthode en ASP ?

Si « la géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre » (Lacoste 1976), nous pouvons arguer que la recherche en ASP sert, en premier lieu, à élaborer notre connaissance des domaines professionnels afin de former correctement nos étudiants et de les aider à construire ou à consolider leur expertise professionnelle. Le présent ouvrage vise à cerner l’apport de l’approche ethnographique pour la caractérisation des domaines spécialisés professionnels, à l’aide d’une réflexion épistémologique sur notre objet de recherche, les domaines spécialisés professionnels. Pour Philippe Van Parijs, le but du travail de l’épistémologue est d’arriver à identifier les normes garantissant la validité de la démarche de recherche : ← 1 | 2 →

Qu’il porte sur les sciences formelles, les sciences de la nature ou les sciences de l’homme, le travail de l’épistémologue n’est pas fondamentalement différent du travail du grammairien, tel que celui-ci est aujourd’hui conçu. Confronté à la pratique d’une communauté scientifique comme l’est un grammairien moderne à la pratique d’une communauté linguistique, l’épistémologue n’a pas pour mission d’apporter aux praticiens les normes qui définissent la pratique correcte — comme le faisait le grammairien traditionnel. (Van Parijs, 1990 : 10)

Ainsi, notre démarche doit nous amener à nous questionner sur le point à partir duquel le linguiste de spécialité observe les faits (les communautés spécialisées, les corpus discursifs, la terminologie spécialisée, etc.) et la méthode qu’il emploie pour les caractériser et bâtir son analyse. Il s’agit pour nous de mettre en œuvre une démarche d’aller-retour constant entre ce que nous constatons et une nécessaire montée en généralité.

Ce projet s’inscrit dans la réflexion épistémologique qui se déploie depuis plusieurs années maintenant sur la connaissance des langues et cultures spécialisées par ce qu’il est convenu d’appeler l’école française de l’ASP, telle qu’elle est présentée par Anthony Saber :

Par certains aspects, les chercheurs en anglais de spécialité sont les géomètres- experts de la langue anglaise : ils ont pour première tâche de dresser le cadastre des domaines spécialisés en contexte anglophone, d’explorer les territoires où interagissent des acteurs sociaux spécialisés porteurs de cultures professionnelles ou disciplinaires spécifiques, et d’identifier les frontières, plus ou moins mobiles, plus ou moins perméables, qui les séparent. S’intéresser à la spécialisation de l’anglais, c’est en effet présupposer un « dedans » et un « dehors », des insiders et des outsiders, l’existence de polarités qui orientent les comportements langagiers au sein de certaines aires dont le périmètre correspond, du moins en première approche, au découpage des grandes fonctions sociales : militaire, médecin, juriste, universitaire, chercheur… (Saber 2013 : 1)

1.2  Structure de l’ouvrage

Notre analyse est développée en cinq chapitres : la présente introduction constitue le chapitre 1 et le chapitre 5 apporte des conclusions aux questions posées tout au long de l’ouvrage.

Le chapitre 2 aborde le cadre théorique et détaille notre cadrage définitionnel. Nous y précisons la nature de notre objet de recherche, les langues spécialisées professionnelles, et y définissons les principales notions ← 2 | 3 → constitutives de notre problématique : « anglais de spécialité », « langue spécialisée » et « domaine spécialisé professionnel ». Cette dernière notion se révèle opérationnelle pour concevoir la centralité du « spécialisé ». Les domaines spécialisés professionnels intègrent deux composantes : les communautés spécialisées professionnelles et leurs discours. Nous considérons donc les notions de « profession » et « d’identité professionnelle », et proposons d’étudier ces communautés professionnelles en dynamique, notamment en adoptant une perspective sociologique et historico-institutionnelle afin d’identifier les jalons menant à l’établissement d’une profession. Nous proposons ensuite un état de l’art des recherches menées sur les domaines spécialisés professionnels par les chercheurs de l’école française de l’ASP et par les spécialistes de l’English for Specific Purposes (ESP). Dans le cadre de notre approche, les langues spécialisées professionnelles sont considérées en situation, ou en usage, à travers les discours spécialisés professionnels : nous envisageons les cadres théoriques permettant de concevoir ces discours, ce qui nous amène à nous intéresser à la composante discursive de l’expertise professionnelle.

Le chapitre 3 est centré sur la caractérisation des communautés spécialisées professionnelles. Nous tentons d’abord de positionner les études anglaises à l’aune des sciences humaines et sociales et d’évaluer le potentiel des transferts d’outils et de méthodes, en particulier en lien avec le travail de terrain (que nous traitons en trois temps, abordant les aspects liés à l’accès, à l’implantation et à la sortie du terrain), au sein des sous-disciplines des études anglaises, en l’espèce les études de civilisation et l’ASP. Nous faisons état des travaux antérieurs sur les communautés spécialisées professionnelles, en particulier en ASP et en ESP, mais aussi plus largement dans le champ de la linguistique appliquée. Cette méthode nous conduit à prendre en compte l’ensemble des données que le linguiste de spécialité peut être amené à recueillir lorsqu’il travaille sur les domaines spécialisés professionnels et la façon de les traiter. Cette démarche nous invite à adopter une approche ethnographique pour la caractérisation des communautés spécialisées professionnelles et nous amène à développer un modèle de caractérisation des domaines spécialisés professionnels, incluant à la fois leurs communautés et leur discours.

Notes biographiques

Séverine Wozniak (Auteur)

Séverine Wozniak est maîtresse de conférences en anglais de spécialité à la Faculté d’économie de Grenoble (Uni. Grenoble Alpes), chercheuse à lLCEA4 et présidente du GERAS (Groupe d’étude et de recherche en anglais de spécialité). Ses recherches s’inscrivent dans le champ de la linguistique appliquée et portent sur les langues et cultures spécialisées professionnelles, ainsi que sur les politiques linguistiques dans le secteur des langues pour spécialistes d’autres disciplines.

Précédent

Titre: Approche ethnographique des langues spécialisées professionnelles