Chargement...

Traverser

Mobilité spatiale, espace, déplacements

de Adrien Frenay (Éditeur de volume) Lucia Quaquarelli (Éditeur de volume) Giulio Iacoli (Éditeur de volume)
Collections 180 Pages

Résumé

S’il a été possible de penser la localisation comme support privilégié de l’idée même de culture, nous assistons sans doute aujourd’hui à une inversion qui fait du déplacement, de la mobilité et de la migration des pratiques constitutives des significations culturelles. Les lieux, d’ordinaire observés comme des images fixes, doivent alors être envisagés aussi comme les supports mobiles d’une multiplicité de parcours et de discours dotés d’une intensité configurante et modélisante.
Ainsi, les études rassemblées ici questionnent le rapport entre espace et littérature à partir de l’idée que notre expérience du « réel » s’élabore de manière relationnelle et discursive. Les récits qui se construisent à partir de l’expérience de mobilité spatiale nous offrent une porte d’entrée privilégiée pour observer la dimension performative de la narration, la capacité qu’ont la littérature et les arts de s’insérer dans l’ensemble varié et stratifié de nos expériences, d’influencer notre rapport au monde et notre figuration de l’espace.
Dans la perspective de cette « mise en relation », la question de la mobilité interroge ici les représentations institutionnelles et individuelles de l’espace ; les projections cartographiques et les pratiques d’appropriation du territoire ; les notions de vitesse, d’accélération et de lenteur ; le droit de passage et les frontières.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos des directeurs de la publication
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Sommaire
  • Parcours mobiles, pensées frontalières (Adrien Frenay / Giulio Iacoli / Lucia Quaquarelli)
  • Le flâneur et le touriste, l’amour et la haine (Giampaolo Nuvolati)
  • La carte et la marche : la représentation cartographique de l’environnement urbain dans Mes deux mondes de Sergio Chejfec (Davide Papotti)
  • Géographies périphériques : récits mobiles aux marges des villes italiennes contemporaines (Giada Peterle)
  • Les nouvelles allures du flâneur. Vitesse et déambulation dans l’œuvre de Jacques Réda (Théo Soula)
  • Écrivains en marche sur les voies antiques italiennes (Filippo Milani)
  • Ghost mobility. Entracte (en langue étrangère) (Adrien Frenay)
  • Entre « espace queer » et « paysage queer » : imaginer/ressaisir un sens littéral (Giulio Iacoli)
  • Espace et inquiétude dans la littérature contemporaine (Adeline Liébert)
  • Traverser les murs matériels et immatériels. Seuils des asiles de Basaglia au cinéma (Marina Guglielmi)
  • Michaël Batalla et les limites non frontières de l’Europe (Henri Desbois / Emmanuel Rubio)
  • Bibliographie incomplète et indisciplinée. Pour une mise en commun des références bibliographiques (Lucia Quaquarelli / Théo Soula)
  • Titres de la collection

Adrien Frenay, Giulio Iacoli et Lucia Quaquarelli (dir.)

Traverser

Mobilité spatiale, espace, déplacements

image
P.I.E. PETER LANG

Bruxelles • Bern • Berlin • New York • Oxford • Wien

À propos des directeurs de la publication

Adrien Frenay enseigne à l’Université Paris Nanterre (CSLF EA 1586). Ses recherches portent sur les transformations du roman français (XIXe-XXIe) liées à la mobilité spatiale.

Giulio Iacoli enseigne à l’Università degli Studi di Parma. Ses intérêts de recherche sont la théorie littéraire, la géographie culturelle et les études queer.

Lucia Quaquarelli enseigne à l’Université Paris Nanterre (CRPM EA 4418). Ses recherches portent sur les formes de la narration contemporaine. Ses derniers travaux sont consacrés à la relation entre la marche et l’écriture.

À propos du livre

S’il a été possible de penser la localisation comme support privilégié de l’idée même de culture, nous assistons sans doute aujourd’hui à une inversion qui fait du déplacement, de la mobilité et de la migration des pratiques constitutives des significations culturelles. Les lieux, d’ordinaire observés comme des images fixes, doivent alors être envisagés aussi comme les supports mobiles d’une multiplicité de parcours et de discours dotés d’une intensité configurante et modélisante.

Ainsi, les études rassemblées ici questionnent le rapport entre espace et littérature à partir de l’idée que notre expérience du « réel » s’élabore de manière relationnelle et discursive. Les récits qui se construisent à partir de l’expérience de mobilité spatiale nous offrent une porte d’entrée privilégiée pour observer la dimension performative de la narration, la capacité qu’ont la littérature et les arts de s’insérer dans l’ensemble varié et stratifié de nos expériences, d’influencer notre rapport au monde et notre figuration de l’espace.

Dans la perspective de cette « mise en relation », la question de la mobilité interroge ici les représentations institutionnelles et individuelles de l’espace ; les projections cartographiques et les pratiques d’appropriation du territoire ; les notions de vitesse, d’accélération et de lenteur ; le droit de passage et les frontières.

Pour référencer cet eBook

Afin de permettre le référencement du contenu de cet eBook, le début et la fin des pages correspondant à la version imprimée sont clairement marqués dans le fichier. Ces indications de changement de page sont placées à l’endroit exact où il y a un saut de page dans le livre ; un mot peut donc éventuellement être coupé.

Résumé des informations

Pages
180
ISBN (PDF)
9782807606807
ISBN (ePUB)
9782807606814
ISBN (MOBI)
9782807606821
ISBN (Broché)
9782807606791
Langue
Français
Date de parution
2019 (Mai)
Published
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 180 p., 1 ill. n/b, 1 tab. n/b.

Notes biographiques

Adrien Frenay (Éditeur de volume) Lucia Quaquarelli (Éditeur de volume) Giulio Iacoli (Éditeur de volume)

Adrien Frenay travaille à l’Université Paris Nanterre (CSLF EA 1586). Ses recherches portent sur les transformations du roman français (XIXe-XXIe) liées à la mobilité spatiale. Giulio Iacoli travaille à l’Università degli Studi di Parma. Ses intérêts de recherche sont la théorie littéraire, la géographie culturelle et les études queer. Lucia Quaquarelli enseigne à l’Université Paris Nanterre (CRPM EA 4418). Ses recherches portent sur les formes de la narration contemporaine. Ses derniers travaux sont consacrés à la relation entre la marche et l’écriture.

Précédent

Titre: Traverser