Chargement...

Pour une esthétique du mensonge : Nouvelle Autobiographie et postmodernisme

de Magdalena Silvia Mancas (Auteur)
Thèses 352 Pages

Résumé

En considérant les implications esthétiques dues au changement de paradigmes survenu en France dans les années 80, le projet vise à interroger le fonctionnement de l’écriture autobiographique des anciens nouveaux romanciers (Alain Robbe-Grillet, Marguerite Duras, Nathalie Sarraute) dans la perspective d’une esthétique du mensonge. A partir de considérations théoriques qui thématisent le phénomène du mensonge dans la littérature, et plus particulièrement dans le discours autobiographique traditionnel, de même que dans la Nouvelle Autobiographie, l’approche consiste à mettre au point des outils pertinents d’analyse permettant d’appréhender les différentes pratiques de mensonge comme manifestation de l’inauthenticité. En effet, l’esthétique du mensonge ne relève aucunement de la vérification, mais de la façon dont s’instaure une certaine authenticité et des chances de réussite de cette entreprise.

Résumé des informations

Pages
352
ISBN (Broché)
9783631597347
Langue
Français
mots-clé
inauthenticité authenticité modernism
Published
Frankfurt am Main, Berlin, Bern, Bruxelles, New York, Oxford, Wien, 2010. 352 p.

Notes biographiques

Magdalena Silvia Mancas (Auteur)

L’auteur : Magdalena Silvia Mancas est enseignant chercheur à l’Université de Passau et à l’Université de Ratisbonne. En 2007 elle a soutenu une thèse sur l’esthétique du mensonge dans la Nouvelle Autobiographie (thèse en cotutelle Université de Ratisbonne – Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand II).

Précédent

Titre: Pour une esthétique du mensonge : Nouvelle Autobiographie et postmodernisme