Chargement...

Apprentissage de langues additionnelles dans un cadre scolaire plurilingue

Langues autochtones, étrangères, régionales et patrimoniales

de Zehra Gabillon (Auteur)
Monographies 214 Pages

Résumé

Cet ouvrage destiné aux lecteurs s’intéressant au plurilinguisme et à l’enseignement de langues additionnelles examine les approches pédagogiques qui intègrent l’enseignement de contenus disciplinaires. Il présente un compte rendu de
l’enseignement d’une matière par l’intégration d’une langue étrangère, il explique les raisons des transformations qui ont influencé la perception, la pratique et l’apprentissage des langues et ont conduit à l’émergence des positions épistémologiques actuelles sur l’enseignement des langues additionnelles. L’ouvrage aborde ces changements de paradigmes théoriques, didactiques et pratiques et établit des liens entre la recherche, la théorie et la pédagogie.

Table des matières

  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • À propos de l’auteur
  • À propos du livre
  • Pour référencer cet eBook
  • Remerciements
  • Préface
  • Table des matières
  • Introduction
  • Première partie : Connaissances théoriques et pédagogiques
  • 1 Contexte actuel de l’enseignement des langues
  • 1.1 Introduction
  • 1.2 Évolution en didactique des langues
  • 1.3 Conclusion
  • 2 Conceptualisations actuelles en didactique des langues
  • 2.1 Introduction
  • 2.2 Conceptions épistémologiques
  • 2.3 Du bilinguisme monoglossique au bilinguisme dynamique
  • 2.4 Quelques notions liées au bilinguisme
  • 2.5 Conceptualisation du contexte d’apprentissage
  • 2.6 Conclusion
  • 3 Principaux fondements théoriques
  • 3.1 Introduction
  • 3.2 Développement langagier
  • 3.3 Perspective socioculturelle
  • 3.4 Perspective interactionniste
  • 3.5 Discussion et conclusion
  • 4 Approches actuelles de l’enseignement des LA
  • 4.1 Introduction
  • 4.1.1 Enseignement des langues basé sur les tâches
  • 4.1.2 Approche actionnelle
  • 4.1.3 Enseignement basé sur des contenus disciplinaires
  • 4.1.4 Conclusion
  • 5 Approche EMILE
  • 5.1 Introduction
  • 5.2 Historique d’EMILE
  • 5.2.1 Avènement de l’approche EMILE
  • 5.2.2 Expérimentations EMILE
  • 5.3 Qu’est-ce qu’EMILE ?
  • 5.3.1 Différents modèles ou pratiques EMILE ?
  • 5.3.2 Variations contextuelles
  • 5.4 Fondements épistémologiques
  • 5.4.1 Influences philosophiques
  • 5.4.2 Fondements théoriques
  • 5.4.2.1 Perspective socioculturelle
  • 5.4.2.2 Les points de vue cognitivistes et EMILE
  • 5.5 Cadres pédagogiques EMILE
  • 5.5.1 Modèle 4Cs
  • 5.5.2 Triptyque de langue
  • 5.6 Approche des LA ou de l'éducation bilingue ?
  • 5.7 EMILE est-il différent d’EBCD ?
  • 5.8 Discussion et conclusion
  • Deuxième partie : Relier la théorie à la pratique
  • 6 Contexte éducatif de la Polynésie française
  • 6.1 Introduction
  • 6.2 Écologie linguistique en Polynésie française
  • 6.3 Recherche et pratiques d’enseignement des LA
  • 6.4 Conclusion
  • 7 Interactions dans l’apprentissage des LA
  • 7.1 Introduction
  • 7.2 Identification des schémas interactionnels
  • 7.2.1 Échanges IRF – faible implication des apprenants
  • 7.2.2 Échanges IRF – implication moyenne des apprenants
  • 7.2.3 Échanges dirigés par l’enseignant en petit groupe
  • 7.2.4 Échanges interactionnels lors d’une tâche autonome
  • 7.2.5 Échanges avec l’enseignant en petit groupe
  • 7.2.6 Échanges avec l’enseignant comme membre du groupe
  • 7.3 Conclusion
  • 8 Tâches pour promouvoir les échanges interactionnels
  • 8.1 Introduction
  • 8.2 Conception de l’activité à médiation sociale (AMS)
  • 8.2.1 ZPD, médiation et interaction collaborative
  • 8.2.1.1 Attention conjointe
  • 8.2.1.2 Apprentissage expérientiel et activités pratiques
  • 8.2.1.3 Création d’environnements d’apprentissage naturels
  • 8.2.1.4 Rôle des artefacts et des gestes
  • 8.2.2 Étapes et déroulement d’une tâche
  • 8.2.3 Conclusion
  • Conclusion
  • Glossaire
  • Références bibliographiques
  • Annexes
  • Index
  • Titres de la collection

Introduction

Au cours des 30 dernières années, il y a eu des changements de paradigme majeurs dans la conceptualisation de la langue1, et des droits de la langue et donc, dans la conceptualisation du rôle du langage2 et du discours au sein de l’enseignement des langues additionnelles (LA)3. Ces changements sont le résultat de transformations sociétales et idéologiques qui ont été déclenchées par le transnationalisme4 et les développements technologiques (Duff, 2015 ; Vertovec, 2009). Ces phénomènes complexes, qui ont provoqué de multiples effets collatéraux, ont profondément affecté l’écologie linguistique5 dans le monde entier et, avec elle, les pratiques langagières à tous les niveaux. Aujourd’hui, la façon dont nous percevons les bilingues, les sociétés bilingues et les langues autochtones ou les pratiques d’alternance codique, qui sont indissociables du bilinguisme, ont considérablement évolué. L’un des changements de paradigme fondamentaux a été le remplacement des idéologies monoglossiques6 (García, 2011 ; García et Wei, 2014) par des idéologies ←17 | 18→hétéroglossiques7, qui a conduit à l’avènement du plurilinguisme et à des approches plurielles8 dans l’enseignement général et dans l’enseignement des langues additionnelles.

Ce livre est destiné aux lecteurs qui souhaitent s’informer sur les questions liées au plurilinguisme, à l’enseignement des LA et à l’intégration de l’enseignement des contenus disciplinaires avec des LA telles que les langues patrimoniales, autochtones, régionales et étrangères qui sont enseignées dans les contextes scolaires. Il s’appuie sur des exemples provenant du contexte plurilingue de la Polynésie française et met un accent particulier sur la description de ce contexte en reliant les activités d’enseignement des langues au sein de cette écologie linguistique.

La plupart des ouvrages consacrés à l’apprentissage des langues sont soit purement théoriques, avec peu ou pas de lien explicite avec la pratique pédagogique, soit basés sur des exemples et des consignes issus de la didactique des langues, sans pour autant présenter clairement les théories et principes sous-jacents. Souvent, les concepts exprimés par ces exemples et ces consignes ne sont pas toujours bien compris et sont interprétés de différentes manières par différents individus, en fonction de leur histoire personnelle dans l’apprentissage ou l’enseignement des langues. Ces différentes interprétations peuvent conduire à des pratiques qui ne correspondent pas aux idées fondamentales qui sous-tendent ces principes. Ce livre établit des liens entre la recherche, la théorie et la pédagogie dans l’enseignement des LA et vise à fournir des informations sur les récents changements de paradigmes théoriques et pratiques dans le domaine de la didactique des langues.

L’objectif de la première partie du livre est de traiter les questions fondamentales relatives à l’enseignement des LA dans ←18 | 19→les environnements d’apprentissage plurilingues en se concentrant sur (i) les mouvements sociaux qui ont transformé les écologies linguistiques dans le monde entier, (ii) les idéologies qui sous-tendent les mouvements philosophiques, notamment le postmodernisme, le poststructuralisme et les idéologies post-nationales et postcoloniales, qui ont conduit à des changements de paradigmes importants dans la linguistique appliquée, (iii) les changements épistémologiques et conceptuels dans les fondements de l’apprentissage des langues et (iv) les approches pédagogiques actuelles dans l’enseignement des langues additionnelles, en mettant un accent particulier sur l’approche de l’enseignement d’une matière par l’intégration d’une langue étrangère9 (EMILE) [content and language integrated learning (CLIL)]. L’intégration de l’enseignement des langues à une matière scolaire, bien qu’elle ait toujours fait partie intégrante de tous les programmes d’éducation bilingue, a fait l’objet d’une attention particulière depuis les années 1990.

L’approche EMILE, qui est considérée à la fois comme une pédagogie pour l’enseignement des matières disciplinaires (p. ex., DNL10) et l’enseignement des LA (p. ex., LSP11), est née d’idéologies plurilingues et a évolué grâce à des applications dans divers contextes éducatifs et grâce à la recherche sur le bilinguisme. La position épistémologique adoptée dans ce livre met l’accent sur une relation transductive12 entre (i) langage/ discours / langue et (ii) culture / discours / contenu (cf. J.-P. Narcy-Combes et M.-F. Narcy-Combes, 2019). Le cadre théorique sur lequel repose l’approche EMILE met, du reste, un accent particulier sur ces relations transductives.←19 | 20→

Le « nouvel ordre mondial » (new world order13) qui a affecté l’écologie linguistique mondiale (Blommaert, 2013) n’a pas épargné l’écologie linguistique de la Polynésie française. La deuxième partie de l’ouvrage situe les changements épistémologiques susmentionnés dans l’écologie des langues en Polynésie française et offre des informations sur les pratiques d’enseignement des LA dans ce contexte plurilingue. Les politiques linguistiques en Polynésie française ont été considérablement affectées par les idéologies résultant des changements mondiaux : mouvements idéologiques concernant les droits linguistiques des communautés plurilingues (p. ex., droits relatifs à la langue maternelle), l’intégration des langues autochtones dans les programmes scolaires, l’importance de l’apprentissage des LA et l’évolution des approches pédagogiques dans la didactique des langues.

La dernière partie de l’ouvrage présente les changements épistémologiques susmentionnés dans l’écologie linguistique en Polynésie française et offre des informations sur les pratiques d’enseignement des LA dans ce contexte plurilingue. Enfin, la dernière section propose quelques modèles basés sur les conceptualisations et les principes actuels qui sont adaptés à un tel contexte d’apprentissage plurilingue.

Résumé des informations

Pages
214
ISBN (PDF)
9782807619272
ISBN (ePUB)
9782807619289
ISBN (MOBI)
9782807619296
ISBN (Broché)
9782807619265
Langue
Français
Date de parution
2022 (Janvier)
Published
Bruxelles, Berlin, Bern, New York, Oxford, Warszawa, Wien, 2022. 214 p., 29 ill. n/b, 6 tabl.

Notes biographiques

Zehra Gabillon (Auteur)

Zehra Gabillon a été enseignante d’anglais et formatrice d’enseignants à Chypre et en France avant de devenir maître de conférences en études anglophones à l’Université de la Polynésie française. Ses travaux portent sur l’apprentissage des langues, l’analyse des échanges interactionnels et les représentations de l’apprentissage des langues.

Précédent

Titre: Apprentissage de langues additionnelles dans un cadre scolaire plurilingue