Show Less
Restricted access

À l'écoute des poèmes : enseigner des lectures créatives

Series:

Edited By Nathalie Brillant Rannou, Christine Boutevin and Gersende Plissonneau

Depuis le colloque de Marseille « Enseignement & Poésie » en 1993, l’écoute des poèmes, les façons de les considérer, de les lire et de les étudier, ont donné lieu à de nombreuses expérimentations et à l’émergence de réflexions critiques quant à leur didactisation. L’édition poétique contemporaine, l’action culturelle, les pratiques pédagogiques ainsi que la réflexion des enseignants et des chercheurs dans toute la francophonie ont suffisamment cheminé pour qu’une mutualisation des travaux en cours s’impose.

Or l’enjeu de la recherche universitaire tient moins à la récapitulation de « bonnes pratiques enseignantes » qu’à l’analyse des phénomènes de réception des poèmes, des protocoles créatifs et des conditions qui en permettent l’accès aujourd’hui. L’oralisation poétique revisitée, tout particulièrement, engage des expériences de lecture à la fois sensibles, émancipatrices et réflexives.

Le présent volume rassemble des contributions d’origines géographiques et méthodologiques diverses, consacrées à la réception et à l’enseignement de la poésie de la maternelle à l’université. L’objectif des auteurs, en tant que poètes, chercheurs, enseignants, est de contribuer à la formation de lecteurs créatifs et disponibles à l’évènement de lecture des poèmes.

Show Summary Details
Restricted access

Apprendre à lire avec les poèmes au Cours Préparatoire (Sandrine Bazile / Gersende Plissonneau)

Extract

← 60 | 61 →

Apprendre à lire avec les poèmes au Cours Préparatoire

Quelles expériences de la poésie pour quels apprentissages ?

Sandrine BAZILE

EA 3749 LIRDEF Faculté d’éducation de l’Université de Montpellier

Gersende PLISSONNEAU

EA 4195 TELEM Université Bordeaux Montaigne

Évoquant la récitation, S. Martin constate qu’elle est « devenue au fil des décennies de l’école républicaine l’équivalent de la poésie », il ajoute que l’« on peut se demander si, aujourd’hui encore la récitation reste cet équivalent de la poésie de l’école »1. Mais l’on a aussi pu remarquer que « la forme sous laquelle apparaît la poésie, dès l’école maternelle, reste le plus souvent celle d’une feuille collée dans un cahier, illustrée d’un dessin d’enfant »2.

Ces citations liminaires visent à situer nos questionnements du côté des pratiques effectives d’enseignement de la poésie. Notre travail aura en effet pour objet la classe de CP, moment clé du curriculum pour ce qui est de l’entrée dans la littératie ; nous nous appuierons sur les données collectées dans le cadre de la recherche IFÉ : « Étude de l’influence des choix didactiques des enseignants sur la qualité des premiers apprentissages en lecture et en écriture » dirigée par R. Goigoux. ← 61 | 62 →

Nous voudrions en fait nous demander si l’on apprend à lire avec la poésie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.