Show Less
Restricted access

Recherches avec les jeunes enfants

Perspectives internationales

Series:

Edited By Pascale Garnier and Sylvie Rayna

Dans le contexte préscolaire francophone, rares sont les études qui considèrent les jeunes enfants comme de véritables interlocuteurs des chercheurs. Grâce à la traduction de chercheures, anglaise, islandaise, néo-zélandaise et suédoise, l’objectif de cet ouvrage est de diffuser des recherches réalisées avec les enfants et visant à rendre compte de leurs points de vue. Il montre des pratiques mises en œuvre concrètement avec les enfants pour faire entendre leur voix et comment s’en réapproprier les perspectives dans la recherche et les politiques de la petite enfance.

À travers la diversité des investigations réalisées dans les établissements d’accueil et d’éducation des jeunes enfants, les contributions insistent sur une éthique et une déontologie des chercheurs. Elles ouvrent de nouvelles démarches, proposent de nouveaux outils, en soulignant notamment l’importance des méthodologies visuelles pour permettre aux jeunes enfants d’exprimer, de différentes manières, leurs points de vue. À l’heure où la qualité de leur accueil et de leur éducation est réinterrogée, il est essentiel de se saisir de ces nouvelles perspectives qui permettent aux jeunes enfants d’être considérés comme experts de leur propre vie et parties prenantes d’une nouvelle vision du préscolaire.

Show Summary Details
Restricted access

Les défis de la recherche avec les enfants dans les structures éducatives (Carmen Dalli / Sarah Te One / Ann Pairman)

Extract

← 134 | 135 →

Les défis de la recherche avec les enfants dans les structures éducatives1

Carmen DALLI2, Sarah TE ONE3, Ann PAIRMAN4

Dans le champ de la recherche sur l’enfance, questionner l’impossi­bilité de connaître entièrement les points de vue des enfants sur leurs expériences, éducatives et autres, remonte à plusieurs décennies déjà. Aujourd’hui, les chercheurs insistent sur le fait que si l’on ne peut pas voir le monde du point de vue de l’enfant, on connait de mieux en mieux ses compétences, cognitives, sociales, techniques et morales et en particulier les capacités communicatives des nouveau-nés qui utilisent une série de sons, d’expressions faciales et de mouvements corporels pouvant être comprise par les adultes qui y sont sensibles (Johannson & White, 2011 ; Malloch & Trevarthen, 2009 ; Reddy, 2008 ; Sommer et al., 2010). Le discours grandissant sur les droits de l’enfant a alerté sur les dangers de concevoir les enfants comme des êtres immatures et de ce fait, comme des acteurs sociaux incomplets et moins compétents (Prout & Hallet, 2003 ; Pufall & Unsworth, 2004). Il a aussi aidé à les positionner à la fois comme étant et devenant des citoyens, au même titre que les êtres humains plus âgés (Dahlberg & Moss, 2005 ; Smith, 2015 ; Sumsion et al., 2009).

Si l’autonomie, l’agency, l’empowerment, la voix et la participation des enfants sont largement reconnues dans les discours (Loveridge & Cornforth, 2014), les chercheurs ne peuvent...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.