Show Less
Restricted access

Connaît-on la chanson?

Usages de la chanson dans les cinémas d'Europe et d'Amérique Latine depuis 1960

Series:

Edited By Sophie Dufays, Dominique Nasta and Marie Cadalanu

Les chansons, liées au cinéma depuis ses origines, ont acquis une force nouvelle et singulière tant dans les productions commerciales que dans les films d’auteur récents, notamment en Europe et en Amérique latine. Mais si les études consacrées aux rôles de la chanson et de la musique populaire dans le cinéma se sont multipliées, peu de travaux ont considéré leur place dans les cinémas européens et latino-américains au-delà de la période classique.

C’est sur un corpus de films à chansons parus à partir des années 1960 que se concentre le présent ouvrage. Les différentes contributions proposent un panel d’approches novatrices et complémentaires, esthétiques mais aussi culturelles, historiques et musicologiques, qui offrent un éclairage inédit sur cette production.

L’ambition de ce volume est de participer au développement d’une analyse esthétique et théorique du film à chansons dégagée du modèle hollywoodien mais aussi, plus largement, de tout modèle générique. Penser la place qu’occupe la chanson dans des cinématographies très variées géographiquement et historiquement, du cinéma français au cinéma brésilien en passant par les cinématographies d’Europe de l’Est, permet de susciter de nombreux rapprochements susceptibles d’ouvrir la voie à de nouvelles approches.

Show Summary Details
Restricted access

Un homme et une femme de Claude Lelouch : la chanson dans tous ses états (Jérôme Rossi)

Extract

Un homme et une femme de Claude Lelouch : la chanson dans tous ses états

Jérôme Rossi

Université de Nantes

Le compositeur américain John Addison confiait aux auteurs de On the Track, un ouvrage de référence sur la musique de film : « I was rather impressed with the daring in the film, A Man with a Woman, when they had an actual lovemaking scene with a song going over it. At that time, I thought, you can’t do that. This is where you have your background music doing something if you have it at all. But they had the song over it and it just worked wonderfully » (Karlin et Wright 2004, 471).

Cette citation est précieuse car elle nous permet de comprendre la nouveauté d’Un homme et une femme et son effet sur les spectateurs de l’époque ; en considérant que la parole chantée est susceptible d’accompagner son film comme une musique instrumentale extradiégétique, sans se soucier de justifier la source de l’émission vocale, Claude Lelouch a rompu avec les codes esthétiques du cinéma qui prévalaient alors. Ce film, qui a obtenu la Palme d’or du festival de Cannes (1966) et l’Oscar du meilleur film étranger, a lancé la carrière du réalisateur dont l’abondante filmographie témoigne d’un indéfectible attachement à la chanson.

Après avoir expliqué les raisons de cet attachement de Lelouch à la chanson,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.