Show Less
Restricted access

Didactique du français langue étrangère et seconde dans une perspective plurilingue et pluriculturelle

En hommage à la Professeure Dr. Aline Gohard-Radenkovic

Catherine Blons-Pierre and Pascale Banon

La thématique générale de la Didactique du français langue étrangère et seconde dans une perspective plurilingue et pluriculturelle est apprendre, enseigner et travailler avec le français et en français dans un environnement plurilingue et pluriculturel. Cet ouvrage a pour objectif de définir et délimiter la place du français langue étrangère et des échanges francophones dans les sociétés plurilingues et pluriculturelles du XXIème siècle, dans le domaine académique et dans le domaine professionnel. Les différents articles proposent donc à la fois les fondamentaux de la didactique du FLE/FLS, une réflexion sur les contextes d’enseignement du FLE/FLS et sur les aspects socioculturels liés à l’enseignement/apprentissage du FLE/FLS. Il s’adresse aux enseignants de langue, formateurs en langues, formateurs de formateurs (HEP), conseillers pédagogiques, inspecteurs pour la langue … et médiateurs linguistiques et culturels, dans des structures de formation nationales et internationales, du secteur public, privé et parapublic.

Show Summary Details
Restricted access

Josiane Veillette & Aline Gohard-Radenkovic - Culture, cultures… et interculturel

Extract

| 203 →

JOSIANE VEILLETTE & ALINE GOHARD-RADENKOVIC

Culture, cultures… et interculturel

Anna Maria Rivera (2000) analyse les différentes conceptions anthropologiques liées à la notion de culture et leur évolution, en constatant que ces concepts ont depuis longtemps échappé aux anthropologues :

Le terme de culture, dans son acception anthropologique, a quitté le domaine du spécialiste et le cercle des disputes académiques pour se populariser et connaître aujourd’hui une véritable inflation. Il fait désormais partie du vocabulaire de la communication de masse (…). Le lexique et les thématiques de l’anthropologie ont connu ces dernières années une certaine diffusion. Le mérite en revient, entre autres, au goût pour l’exotisme et à la consommation des « différences » à travers le tourisme de masse, mais aussi à la dissémination des signes des cultures exotiques dans le paysage urbain et à la cohabitation avec des groupes d’immigrés ou migrants venus de partout. Ce phénomène a pourtant quelque chose de paradoxal : lorsque le lexique de l’anthropologie se popularise et que certaines notions – culture, ethnie, différence, – font presque partie du sens commun, s’affirme, dans le débat scientifique, la propension à soumettre à la critique de la culture, ce concept clé de l’anthropologie, et ses corollaires (identité, ethnocide, différence, etc.). Désormais le discours anthropologique a tendance à relativiser et à déconstruire ces notions (pp. 63–64).

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.