Show Less
Restricted access

D’étudiant étranger à travailleur étranger hautement qualifié en Suisse

« Être dit » dans la presse et « (se) dire » dans les récits d’établissement

Series:

Edited By Alessandra Keller-Gerber

Depuis sa fondation en 1889, l’Université de Fribourg a accueilli des intellectuels étrangers venant autant de pays voisins (la France ou l’Allemagne) que de pays plus exotiques. Mais la Réforme de Bologne a entraîné une modification du visage de l’étudiant étranger en Suisse, et à Fribourg en particulier. Dans sa thèse, l’auteure répertorie des discours en circulation sur les migration(s) hautement qualifiée(s) en Suisse afin d’en mesurer l’impact sur les récits de vie de diplômés étrangers en processus d’établissement dans leur ville d’études. Ce travail s’ancre dans le champ de la didactique des langues et des cultures étrangères. Il s'agit d’une recherche qualitative, menée dans une perspective anthropologique. Dans ses analyses, l’auteure s’inspire d’autres disciplines telles que la sémiotique ou la narratologie.

Show Summary Details
Restricted access

1. Introduction

Extract

1.   Introduction

1.1   Choix du sujet et questions de départ

Mon intérêt pour la mobilité estudiantine date de mes années de formation en didactique du FLE à l’Université de Fribourg (Suisse). Dans le cadre d’un séminaire de pratiques de recherche, j’avais décidé de m’atteler au récit de vie pour mettre en pratique les préceptes de Bertaux, dont l’ouvrage sur cette méthode fut l’une de mes premières révélations académiques (Bertaux 2005 [1997]). Pour ce faire, il me fallait un terrain et, intégrée à un groupe de danse latino-américaine composé de nombreux étudiants étrangers, je me suis tout naturellement tournée vers mes amis de cours pour recueillir leurs témoignages. C’est ainsi que je découvris, au-delà des soirées festives, le petit monde d’un foyer abritant en son sein des étudiants en provenance, majoritairement, de « pays du Sud »1. Ils étaient tous venus pour un séjour de longue durée afin d’accomplir un cursus d’études complet, bachelor, master ou doctorat. Lors de cette première recherche, portant sur les stratégies d’adaptation de trois étudiants africains dans le contexte fribourgeois, les efforts fournis par mes interlocuteurs qui tentaient – devant moi – une définition de soi, m’avaient interpellée ([Keller-]Gerber 2010). Leurs récits pouvaient se lire comme une enfilade d’autoreprésentations au caractère mouvant – parfois même contradictoire – dans l’intention de démontrer leur appartenance à une catégorie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.