Show Less
Restricted access

In rure alieno

Métaphores et termes nomades dans les langues de spécialité

Series:

Micaela Rossi

Qu’entend-on lorsqu’on parle d’un corbeau ou d’une dent-de-loup dans le langage technique de la serrurerie ? Et quel est l’objet du discours quand notre médecin emploie le terme langue géographique ? Un vin maigre est-il plus prisé qu’un vin gras ? Ces questions révèlent l’omniprésence des termes métaphoriques dans les langages techniques et scientifiques.
Le rôle fondateur des métaphores dans les langues de spécialité est depuis quelques décennies un objet d'étude privilégié dans diverses disciplines, de la linguistique cognitive, à l’épistémologie, à la terminologie ; cet ouvrage se propose de conjuguer ces diverses approches méthodologiques afin de proposer un modèle pluriel de la métaphore, expliquant les dynamiques cognitives et textuelles à l'œuvre dans la création et la diffusion des métaphores terminologiques. Du langage de la couture à la terminologie de l’astrophysique, du vocabulaire de la dégustation du vin au langage de la finance, les apports de la linguistique de corpus sont mis au service de l’analyse synchronique (monolingue et multilingue), mais aussi de l’analyse diachronique des évolutions terminologiques dans les domaines socio-professionnels thématisés.
Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract



C’est du moins à partir de Quintilien (Institutio oratoria, VIII: 6. 5) que la métaphore est vue non seulement comme une figure mais aussi comme un instrument d’enrichissement du lexique des langues naturelles. Cependant, l’intérêt écrasant pour les figures vives qui peuplent les textes a confiné l’étude de la métaphore comme instrument d’extension lexicale dans un espace très restreint. Si nous excluons quelques auteurs isolés le long des siècles – notamment Dumarsais, Vico, Weinrich – la seule forme de métaphore envisagée comme valeur lexicale est la catachrèse, et donc une extension à la fois isolée et dépourvue d’épaisseur conceptuelle. Ce n’est qu’au moment du tournant cognitif, à partir de la publication de l’ouvrage séminal de Lakoff et Johnson (1980), que le rôle de la métaphore dans la pensée cohérente et partagée, et par conséquent dans l’extension lexicale, a reçu l’attention qu’il mérite.

Si la reconnaissance du rôle central de la métaphore dans l’organisation du lexique a requis bien des siècles, son traitement de la part des terminologues ne pouvait pas avoir lieu sans quelques difficultés supplémentaires, liées à la mise au point de certaines analogies et différences entre les terminologies de spécialité et les lexiques naturels.

D’une part, pour étudier les métaphores dans la création de terminologie, une condition préalable était la reconnaissance d’une continuité profonde...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.