Show Less
Restricted access

In rure alieno

Métaphores et termes nomades dans les langues de spécialité

Series:

Micaela Rossi

Qu’entend-on lorsqu’on parle d’un corbeau ou d’une dent-de-loup dans le langage technique de la serrurerie ? Et quel est l’objet du discours quand notre médecin emploie le terme langue géographique ? Un vin maigre est-il plus prisé qu’un vin gras ? Ces questions révèlent l’omniprésence des termes métaphoriques dans les langages techniques et scientifiques.
Le rôle fondateur des métaphores dans les langues de spécialité est depuis quelques décennies un objet d'étude privilégié dans diverses disciplines, de la linguistique cognitive, à l’épistémologie, à la terminologie ; cet ouvrage se propose de conjuguer ces diverses approches méthodologiques afin de proposer un modèle pluriel de la métaphore, expliquant les dynamiques cognitives et textuelles à l'œuvre dans la création et la diffusion des métaphores terminologiques. Du langage de la couture à la terminologie de l’astrophysique, du vocabulaire de la dégustation du vin au langage de la finance, les apports de la linguistique de corpus sont mis au service de l’analyse synchronique (monolingue et multilingue), mais aussi de l’analyse diachronique des évolutions terminologiques dans les domaines socio-professionnels thématisés.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre I: État des lieux de la recherche – la métaphore dans les terminologies

Extract

← xxviii | 1 → Chapitre IÉtat des lieux de la recherche – la métaphore dans les terminologies

Où il est question des facteurs qui ont longtemps retardé la légitimation des métaphores dans les langages techniques et scientifiques et où l’on présente un aperçu des études récentes sur les métaphores terminologiques.

Les études sur la métaphore dans les domaines spécialisés n’apparaissent que tardivement dans les diverses disciplines convoquées. Dans le domaine épistémologique, la tradition empiriste et positiviste s’oppose à la reconnaissance de la fonction heuristique de la métaphore, considérée comme une figure rhétorique floue et imprécise, peu appropriée à la définition de concepts scientifiques. Dans le domaine rhétorique, et ce jusqu’au tournant cognitiviste plus récent, la métaphore est victime de la tradition classique d’empreinte latine, d’après laquelle l’expression métaphorique n’aurait qu’une fonction ornamentale au niveau de la surface textuelle, en tant que figure de substitution lexicale. Dans le domaine terminologique enfin, sur les termes à base métaphorique pèse pendant longtemps une hypothèque d’ambiguïté, de manque de précision, qui contrevient aux fondements de monosémie et biunivocité caractérisant l’approche wüstérienne, ce qui retarde ultérieurement leur étude ponctuelle.

I.1Études sur la métaphore dans les langues techniques et scientifiques: les raisons d’une reconnaissance tardive

« Ressource vivace et impérissable » pour la terminologie selon Kocourek (1991: 166)...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.