Show Less
Restricted access

In rure alieno

Métaphores et termes nomades dans les langues de spécialité

Series:

Micaela Rossi

Qu’entend-on lorsqu’on parle d’un corbeau ou d’une dent-de-loup dans le langage technique de la serrurerie ? Et quel est l’objet du discours quand notre médecin emploie le terme langue géographique ? Un vin maigre est-il plus prisé qu’un vin gras ? Ces questions révèlent l’omniprésence des termes métaphoriques dans les langages techniques et scientifiques.
Le rôle fondateur des métaphores dans les langues de spécialité est depuis quelques décennies un objet d'étude privilégié dans diverses disciplines, de la linguistique cognitive, à l’épistémologie, à la terminologie ; cet ouvrage se propose de conjuguer ces diverses approches méthodologiques afin de proposer un modèle pluriel de la métaphore, expliquant les dynamiques cognitives et textuelles à l'œuvre dans la création et la diffusion des métaphores terminologiques. Du langage de la couture à la terminologie de l’astrophysique, du vocabulaire de la dégustation du vin au langage de la finance, les apports de la linguistique de corpus sont mis au service de l’analyse synchronique (monolingue et multilingue), mais aussi de l’analyse diachronique des évolutions terminologiques dans les domaines socio-professionnels thématisés.
Show Summary Details
Restricted access

Post-scriptum

Extract



Où l’on remarque enfin que les processus de terminogenèse sont toujours imprévisibles.

On affirme souvent que les terminologues doivent devenir des spécialistes dans leurs secteurs d’intérêt, et nous avons essayé de respecter la règle: pendant la phase d’élaboration de cet ouvrage, nous avons donc effectué de nombreuses recherches documentaires dans des domaines fort divers, de la gastronomie à la cosmologie, de la physique quantique à l’œnologie, de la couture à la finance. Ces recherches nous ont ouvert de nouvelles perspectives d’analyse, confirmant toutefois normalement les dynamiques générales du modèle de la terminogenèse à base métaphorique dont nous avons tracé les grandes lignes dans les pages précédentes.

Et pourtant… pendant la phase de révision de ce volume, nous avons découvert un dernier exemple, parmi les plus brillants à l’intérieur de notre corpus multiforme et varié, un exemple qui nous a rappelé que, dans les processus de désignation terminologique, il y a toujours une partie – infime, certes – d’impondérable, et que tout terme spécialisé ne représente finalement que le fruit d’une proposition néologique, parfois compréhensible, parfois insolite, voire inexplicable, qui a eu la chance de se cristalliser dans l’usage partagé au sein d’une communauté socio-professionnelle bien délimitée.

L’exemple est celui du terme penguin diagram, défini comme suit :

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.