Show Less
Restricted access

Les inégalités scolaires en Suisse

École, société et politiques éducatives

Series:

Georges Felouzis and Gaële Goastellec

L’ouvrage propose d’examiner l’ampleur et les sources des inégalités scolaires en Suisse. Chaque auteur s’attache à comprendre les conditions de la réussite et de l’échec scolaire. En quoi l’accès aux diplômes et la maîtrise des savoirs dépendent-ils de facteurs « collectifs » comme le groupe d’appartenance des élèves – être un homme ou une femme, d’origine sociale aisée ou modeste, de parents migrants ou non, etc. ? En quoi dépendent-ils aussi des politiques éducatives et des conditions d’apprentissage qui en découlent ?
Les analyses portent sur les effets des politiques éducatives et identifient les facteurs qui favorisent, ou au contraire limitent, l’efficacité et l’équité de ces politiques. De ce point de vue, la diversité des systèmes éducatifs proposés par chaque canton en Suisse constitue un véritable « laboratoire scolaire » pour la sociologie de l’éducation, au sens où toutes les formes possibles d’organisation des scolarités sont présentes et peuvent ainsi être comparées pour rendre compte des mécanismes de production des inégalités scolaires.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 5: L’entrée à l’école et son influence sur la réussite scolaire future : quelles différences entre filles et garçons?: Irene Kriesi, Marlis Buchmann

Extract

CHAPITRE 5

L’ENTRÉE À L’ÉCOLE ET SON INFLUENCE SUR LA RÉUSSITE SCOLAIRE FUTURE : QUELLES DIFFÉRENCES ENTRE FILLES ET GARÇONS?1

Irene Kriesi2, Marlis Buchmann3

INTRODUCTION

Dans de nombreux pays, les recherches récentes montrent un accroissement des différences sexuées au plan de la réussite scolaire en faveur des filles. Celles-ci obtiennent de meilleures notes et sont surreprésentées dans les filières scolaires les plus exigeantes (Buchmann, DiPrete & McDaniel, 2008; Entwisle, Alexander & Olson 2007; Steinmayr & Spinath, 2008). Les raisons de cette tendance sont encore peu claires. Alors que les médias décrivent les garçons comme les nouvelles victimes de la discrimination genrée institutionnelle, les discussions scientifiques ont mis à l’étude plusieurs causes potentielles telles que la féminisation du contexte de l’école primaire, les pratiques de socialisation genrée ou l’attribution stéréotypique par les enseignants de capacités genrées (pour un ← 119 | 120 → aperçu, voir Kuhn, 2008). Si la féminisation de la profession enseignante a augmenté en Suisse ces dernières décennies, les pratiques de socialisation et l’attribution de capacités spécifiques au sexe ne sont pas des phénomènes nouveaux. Cependant, elles sont davantage interrogées depuis que les études supérieures sont plus largement ouvertes aux filles. Si, dans les années 1980, 43% des jeunes femmes en Suisse avaient une maturité gymnasiale permettant l’accès direct...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.