Show Less
Restricted access

Histoire de l’enseignement de la prononciation du français aux Espagnols (XVIe – XXe siècles)

Edited By Antonio Gaspar Galán and Javier Vicente Pèrez

Cet ouvrage présente les résultats d’un projet de recherche dans le domaine de l’histoire du français en Espagne qui analyse l’enseignement de la prononciation du français aux Espagnols. Les chercheur.e.s, spécialistes appartenant à cinq universités espagnoles, étudient les œuvres pionnières de Liaño et de Sotomayor, les grammaires publiées par les premiers maîtres « professionnels » de français, l’influence de Berlaimont et de Meurier, les relations entre les manuels de Rueda y León, Chantreau et Galmace, les dictionnaires bilingues ou trilingues édités entre 1599 (Recueil de Hornkens) et 1800 (Dictionnaire de Cormon), ainsi que l’adaptation de certaines méthodes de langues, dont celle de Robertson, aux manuels de français espagnols. Les contributions consacrées au XX e siècle se centrent sur l’influence de l’Alphabet Phonétique International, ainsi que sur les manuels parus à la suite des différentes modifications législatives qui ont réglé l’enseignement du français en Espagne jusqu’en 1985.
Le résultat final constitue un panorama exhaustif des tendances suivies dans le domaine de l’enseignement de la prononciation du français aux Espagnols à travers l’histoire.
Show Summary Details
Restricted access

Juan García Bascuñana - La Gramática Francesa para uso de la Nación Española (1801) de Mathias de Rueda y León ou comment enseigner la prononciation du français aux Espagnols après Chantreau

Extract

| 125 →

JUAN GARCÍA BASCUÑANA Universitat Rovira i Virgili – Tarragona

La Gramática Francesa para uso de la Nación Española (1801) de Mathias de Rueda y León ou comment enseigner la prononciation du français aux Espagnols après Chantreau1

1. Introduction

En 1801 paraissait, sans lieu ni nom d’imprimeur2, la Gramática Francesa para uso de la Nación Española (1801)3 du jésuite espagnol Mathias4 de Rueda y León. Une grammaire à laquelle on a à peine prêté attention, sans doute peut-être à cause du nombre réduit d’exemplaires qui existe de cet ouvrage dans les bibliothèques espagnoles5. Gonzalo Suárez Gómez ← 125 | 126 → (2008 : 143) a été peut-être le seul à faire une référence explicite à cette grammaire, en lui consacrant quelques mots dans sa thèse de doctorat soutenue en 1956, où il mettait en relief quelques-uns des aspects qui la caractérisent6. Après avoir fait remarquer que la grammaire française de Rueda y León s’achève sur une critique des méthodes de Galmace et de Chantreau, il souligne que son auteur adopte la prononciation figurée de celui-là et l’abondante illustration pratique de celui-ci (Suárez Gómez, ibid.). C’est cet aspect concernant la prononciation que nous allons essayer de présenter et exposer dans cette étude, car le travail de Rueda y León sur la prononciation est précisément pour nous...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.