Show Less
Restricted access

La liaison : approches contemporaines

Series:

Edited By Christiane Soum Favaro, Annelise Coquillon and Jean-Pierre Chevrot

La liaison est un phénomène phonologique typiquement français, qui consiste à prononcer la consonne finale d’un mot lorsque celui-ci précède un mot comportant une voyelle initiale ( les [z] écrans). Dans bien des cas cependant, il est possible de prononcer aussi bien avec liaison que sans liaison ( ainsi dans mais [z] enfin). Cela confère à la liaison un caractère variable et hétérogène, dont la complexité, depuis les années 40, ne cesse d’intriguer les chercheurs. À date récente, la constitution de grands corpus oraux, tel PFC (Phonologie du Français Contemporain) a relancé l’étude de la liaison. Le présent ouvrage propose une revue à la fois large et précise des dernières recherches dans le domaine, d’un point de vue aussi bien linguistique que psycholinguistique et sociolinguistique. Il rend compte d’études nouvelles sur le traitement de la liaison dans la communication orale, mais aussi en production écrite ou chez des personnes atteintes de pathologies du langage. Il s’adresse tant aux spécialistes qu’aux étudiants en sciences du langage désireux de s’instruire à propos de ce phénomène phare de la phonologie du français.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 1: Liaison et assibilation en français laurentien: Marie-Hélène Côté

Extract

MARIE-HÉLÈNE CÔTÉ

Les consonnes de liaison du français figurent parmi les segments les plus énigmatiques qui aient été soumis à l’imagination analytique des linguistes. La seule description de leur distribution représente un défi considérable, surtout si l’on accepte de dépasser les présentations classiques et largement idéalisées, telles celles de Fouché (1959) ou Delattre (1947, 1955), pour assumer pleinement la variété des usages de la liaison. Le développement de la linguistique de corpus a permis de naturaliser les données de la liaison sujettes à la modélisation, comme l’expliquent Eychenne et al. (ce volume). Après les études de De Jong (1988, 1994) ou van Ameringen (1977), la mise sur pied du projet « Phonologie du français contemporain » (PFC ; Durand et al., 2002, 2009) a redonné un nouveau souffle à la description de la liaison en parole spontanée (Mallet, 2008 ; Durand et Lyche, 2008 ; Durand et al., 2011), alors que Laks (2009) poursuivait l’étude de la parole publique magistralement initiée par Encrevé (1988). ← 9 | 10 →

Ces descriptions, aussi précises soient-elles, ne représentent pourtant qu’une étape vers la résolution des deux grandes questions analytiques que soulève la liaison, depuis au moins Schane (1968). D’une part, d’où viennent les consonnes de liaison, quel est leur statut dans le lexique mental des locuteurs ? Dans une séquence telle que deux [z] amis, quelle est la relation entre le [z] de liaison et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.