Show Less
Restricted access

La liaison : approches contemporaines

Series:

Edited By Christiane Soum Favaro, Annelise Coquillon and Jean-Pierre Chevrot

La liaison est un phénomène phonologique typiquement français, qui consiste à prononcer la consonne finale d’un mot lorsque celui-ci précède un mot comportant une voyelle initiale ( les [z] écrans). Dans bien des cas cependant, il est possible de prononcer aussi bien avec liaison que sans liaison ( ainsi dans mais [z] enfin). Cela confère à la liaison un caractère variable et hétérogène, dont la complexité, depuis les années 40, ne cesse d’intriguer les chercheurs. À date récente, la constitution de grands corpus oraux, tel PFC (Phonologie du Français Contemporain) a relancé l’étude de la liaison. Le présent ouvrage propose une revue à la fois large et précise des dernières recherches dans le domaine, d’un point de vue aussi bien linguistique que psycholinguistique et sociolinguistique. Il rend compte d’études nouvelles sur le traitement de la liaison dans la communication orale, mais aussi en production écrite ou chez des personnes atteintes de pathologies du langage. Il s’adresse tant aux spécialistes qu’aux étudiants en sciences du langage désireux de s’instruire à propos de ce phénomène phare de la phonologie du français.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 12: Ce que nous apprennent des locuteurs francophones non-lecteurs sur la liaison: Béatrice Akissi Boutin, Chantal Lyche

Extract

BÉATRICE AKISSI BOUTIN, CHANTAL LYCHE

Nous étudions dans ce chapitre les pratiques de la liaison au sein de deux populations de non-lecteurs francophones (Côte d’Ivoire et Louisiane) qui ont aussi en commun de se situer dans des zones de contacts de langues. Nous envisageons l’apport de ces données externes pour le traitement théorique de la liaison et nous testons l’hypothèse que si la liaison variable est en grande partie conditionnée par la représentation écrite, le système de liaison des non-lecteurs devrait être plus restreint, peu stable ou différent de celui des lecteurs. Nous mettons en évidence aussi bien une certaine stabilité inter-variétés avec des contextes partagés pour les liaisons catégoriques qu’une certaine variabilité inter-variétés. Nous montrons que nos données s’accordent avec un traitement par épenthèse et que, contrairement à l’hypothèse testée, les non-lecteurs développent un système de liaisons sur le même modèle que les autres locuteurs de leur communauté suggérant ainsi que l’impact du mot graphique est minime dans une situation d’oral spontané. ← 283 | 284 →

Le débat sur le traitement de la liaison en français, initié par l’analyse de Schane (1968), a souvent opposé perspective abstraite et perspective concrète, sachant que comme le souligne Gaatone (1978 : 13) « la solution abstraite en phonologie semble apte surtout à “prévoir” le passé ». Tel est en effet le cas pour la liaison où trois...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.