Show Less
Restricted access

De l’idéologie monolingue à la doxa plurilingue : regards pluridisciplinaires

Series:

Edited By Hervé Adami and Virginie André

Le plurilinguisme est l’objet de toutes les attentions scientifiques en sociolinguistique et en didactique des langues etrangères. Il est également l’objectif affiché des politiques éducatives d’un grand nombre d’Etats européens qui suivent en cela les préconisations du Conseil de l’Europe. Le vent ayant tourné en faveur de la « pluralité », sous toutes ses formes, le plurilinguisme est devenu une notion à la mode puisqu’il s’inscrit dans le sacro-saint « respect de la diversité » qui constitue le socle idéologique de la bien-pensance d’aujourd’hui. Dans cette communion collective autour des bienfaits et des avantages du plurilinguisme, on a oublié qu’il devait constituer un objet d’étude plutôt qu’un objet de culte.
Cet ouvrage n’est pas une contribution de plus sur le plurilinguisme mais une analyse à la fois des discours scientifiques portés sur le plurilinguisme et des politiques linguistiques et éducatives menées au nom de la pluralité des langues. C’est un ouvrage qui entend bousculer la nouvelle doxa plurilingue et enrayer le cycle de reproduction sans fin des discours convenus sur le plurilinguisme.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction : l’hétérodoxie comme facteur d’innovation scientifique

Extract



L’idéologie dominante du moment en sociolinguistique et en didactique des langues est le plurilinguisme. Il constitue tout à la fois, et dans une grande confusion, une réalité sociolinguistique, un thème de recherche, un paradigme, une étiquette disciplinaire et, c’est notre position dans cet ouvrage, une idéologie linguistique. De nombreux chercheurs, confirmés ou en devenir, s’intéressent à cette question et beaucoup de programmes de recherche sont en cours. Dans cette vague, le Conseil de l’Europe est pionnier et pilote : il suscite, impulse, préconise, encourage ou soutient les recherches et les chercheurs qui s’engagent dans cette voie. Le fait qu’un thème soit omniprésent dans un champ de recherche n’est pas en soi une nouveauté. Dans le cas du plurilinguisme, ce qui nous semble différent, c’est qu’un thème de recherche soit devenu une idéologie dominante, une doxa c’est-à-dire « un ensemble de croyances fondamentales qui n’ont même pas besoin de s’affirmer sous la forme d’un dogme explicite et conscient de lui-même » (Bourdieu 1997 : 30). Il ne s’agit plus d’analyser les multiples réalités du plurilinguisme, de mener des recherches afin de produire des connaissances sur ces réalités mais de militer pour le plurilinguisme. Les cadres théoriques se transforment en cadres idéologiques : « le plurilinguisme est bon en soi et doit être défendu ». De nombreuses recherches menées sur ce thème ont donc pour objectif, explicite, implicite ou subreptice, de démontrer ce postulat...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.