Show Less

Traduire les savoirs

Series:

Danielle Londei and Matilde Callari Galli

Cet ouvrage présente quelques-unes des nombreuses problématiques de la traduction contemporaine, de l’interprétation des diversités culturelles aux questions posées par les transmissions et les traductions des savoirs. Il s’agit d’offrir une réflexion sur les différentes formes de médiations culturelles qui sont spécifiques des comportements humains et de la communication, tant dans les langages que dans l’écriture ou d’autres formes expressives.
La traduction est omniprésente, pluridisciplinaire ; elle répond à la complexité de la communication et de l’interculturalité et elle interroge les diversités culturelles qui cohabitent, se contaminent et disparaissent.
La pensée et les savoirs sont au centre de ces questions et la compétence à les traduire ou à les interpréter devient une aire de recherche qui dépasse le champ strictement professionnel pour s’étendre au domaine des sciences humaines et sociales ou à celui des arts.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Daniel JACOBI Vulgarisation et traduction. Le cas des figures de discours à vocation analogique 165

Extract

Daniel JACOBI Vulgarisation et traduction. Le cas des figures de discours à vocation analogique En matière de communication médiatique, on appelle «vulgarisation» un ensemble de pratiques langagières et rhétoriques destinées à met- tre des contenus savants élaborés, rares et complexes à portée du plus grand nombre, c’est-à-dire du public qui n’utilise que la langue com- mune. La vulgarisation a été souvent décrite comme un procédé de traduction au motif que la langue de spécialité, au caractère biunivoque et convoquant un lexique peu familier du public profane, lui apparaî- trait comme une sorte de langue étrangère. Cette comparaison n’a évidemment qu’une valeur relative et elle a été souvent faite à propos des différents jargons que les petites communautés sociolinguistiques tendent à développer à des fins d’optimisation de la communication (et non pas de façon perverse pour tenir hors de portée le contenu d’un échange communicationnel). Cependant, si on admet que la vulgarisation est une traduction, il reste à déterminer de quelle traduction il s’agit. Le grand linguiste R. Jakobson avait proposé de distinguer trois types de traduction qu’il a respectivement nommés: «interlinguistique» (passage du contenu du discours d’une langue naturelle dans une autre langue naturelle), «intralinguistique» (traduction à l’intérieur d’un discours d’un ni- veau de langue à un autre niveau de langue), et enfin «intersémiotique» (traduction d’un discours dans un autre système de signes comme du linguistique à l’iconique). Parmi les différents travaux conduits tant par...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.