Show Less

Relation du poème à son temps : interrogations contemporaines

Textes réunis et présentés par Jacqueline Michel et Annette Shahar

Series:

Edited By Jacqueline Michel and Annette Shahar

De tous temps il y eut des poètes qui se montrèrent particulièrement sensibilisés aux faits socio-politiques et historiques. Ayant conscience que c’était le devenir de l’Homme que ces faits mettaient en jeu, ils furent amenés à prendre position, optant pour un engagement dont faisait foi leur travail d’écriture.
Chez les poètes contemporains, qu’en est-il de cette prise de conscience incitant à l’engagement ? Devrait-on parler d’une remise en cause, d’une redéfinition, d’un renouvellement de cette notion d’engagement, ou au contraire d’un sentiment de méfiance, voire de rejet de peur qu’une confusion ne s’installe entre l’ordre de l’art (art du langage pour le poème) et celui de la politique ? Mais il est un fait que même s’il revendique haut et fort la liberté pour son travail d’écriture, le poète ne peut pas se couper des réalités du monde parce qu’il est celui qui épouse le mouvement de la vie, parce que rien de ce qui est humain ne peut lui être indifférent.
A la suite du colloque international organisé à l’Université de Haïfa en janvier 2010, sur Relation du poème à son temps : interrogations contemporaines, les textes réunis dans ce livre, cherchent à élaborer des éléments de réponses à ces questions, à partir d’œuvres contemporaines marquées par l’affrontement avec le monde en ses événements, avec l’actualité de l’Histoire. Chercheurs et poètes nous proposent diverses réflexions, questionnements, analyses, portant sur les aspects que présente aujourd’hui la relation du poème à son temps.
Ces textes apportent de nécessaires et riches éclairages sur la complexité du rapport entre poétique et politique, sur la situation souvent conflictuelle du poète entre engagement et désengagement.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Laetitia ZECCHINI Poétique et politique de l’histoire et de l’étrangeté dans la poésie indienne contemporaine 35

Extract

Poétique et politique de l’histoire et de l’étrangeté dans la poésie indienne contemporaine Laetitia ZECCHINI CNRS – laboratoire ARIAS Rappelons, en ouverture, et comme beaucoup d’autres l’ont fait avant moi, combien il est nécessaire de dépasser les clivages entre la littéra- ture référentielle, transitive, supposée politique d’un côté et la littérature soi-disant intransitive, a-politique de l’autre. Les discours critiques qui guident mes recherches, qu’il s’agisse par exemple d’Edouard Glissant ou de Jacques Rancière montrent que si la poésie est politique, ça n’est pas au sens où elle représenterait les engagements militants des écri- vains, mais dans la mesure où l’expérience poétique est liée à expé- rience de l’altérité, de la différence et à l’expérience du temps, liée aussi à la politique au sens que lui donne Rancière comme forme de pratique qui redécoupe ce qu’il appelle le « partage du sensible », des places et des voix, invente des noms et des singularités, rend visible et audible ce qui était invisible et inaudible. La littérature n’est pas un miroir qui réfléchirait ou copierait le monde. Elle est de l’ordre du regard qui introduit une subjectivation et aussi une distance. Elle invite ainsi à une pluralité de manières de voir une réalité proprement inépuisable, loin de toute essentialisation, de tout absolu, de toute appropriation exclusive. Il a été et il reste pourtant toujours très difficile en...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.