Show Less

La construction du temps social par l’enfant

Préfaces de Jerome Bruner et Michel Bossard

Series:

Valérie Tartas

S’intéresser à la construction du temps chez l’enfant c’est aborder le développement des connaissances culturelles, c’est comprendre comment l’enfant se représente le monde qui l’entoure. Comment les enfants dans notre société contemporaine occidentale construisent-ils le temps social ? Cet ouvrage se propose de répondre à cette question en montrant notamment qu’il est impossible de comprendre et d’étudier la construction du temps sans prendre en compte l’ensemble des outils culturels qui nous permettent de le construire. Après avoir approfondi les principaux axes théoriques relatifs au développement des connaissances chez l’enfant, l’auteure illustre différentes étapes développementales au cours desquelles les enfants entre 4 et 10 ans utilisent différents outils pour construire des repères temporels. Ces résultats ouvrent de nombreuses pistes de réflexion dans le domaine de l’apprentissage, plus particulièrement au niveau du développement conceptuel.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CONCLUSION GÉNÉRALE 235

Extract

Conclusion générale Le monde des œuvres humaines, d’une richesse inépuisable, est, doit être pour le psychologue ce que le monde des faits de la nature est pour le physicien. Il offre à la psychologie de l’homme une matière à la mesure de sa tâche véritable: dans les œuvres, l’homme a exprimé ce qu’il y avait en lui de plus formé, de plus solide et de plus authentique. L’homme est œuvres. Meyerson (1948) L’objectif de ce travail était de mettre en évidence la construction de repérages temporels chez l’enfant d’âge scolaire. Les résultats obtenus montrent que pour localiser des événements dans le temps et pour pou- voir les relier entre eux dans une séquence temporelle, c’est-à-dire pour les ordonner, l’enfant a recours à différents types d’outils. L’utilisation de ces outils évolue, se transforme au cours de son développement. Celui-ci progressivement construit des repérages très ponctuels grâce à son expérience des événements et à la reprise de cette expérience dans le langage au travers des scripts. Enfin, il apprend à utiliser les repères conventionnels tels que les heures, les jours et les mois. Prenant comme point de départ le travail réalisé par Piaget sur le développement de la notion de temps chez l’enfant (1946), nous avons été amenée à redéfinir à la fois la manière de concevoir le développe- ment des connaissances et la façon d’aborder les constructions tempo- relles. Ce...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.