Show Less

Les alliances éducatives pour lutter contre le décrochage scolaire

Edited By Jean-Luc Gilles, Pierre Potvin and Chantal Tièche

Les systèmes éducatifs contemporains s’ouvrent à un nombre croissant de professionnels amenés à effectuer des interventions déterminantes pour assurer la réussite éducative et scolaire. Les enseignants, en première ligne, sont toutefois peu préparés à cette évolution qui les conduit à collaborer avec les multiples acteurs de l’éducation extérieurs à l’école. Des cultures professionnelles spécifiques, des codes différents, des zones et des temps d’intervention distincts accentuent encore la difficulté de mise en place d’alliances éducatives.
Dans la lutte contre le décrochage scolaire, un décloisonnement et un partenariat avec les professionnels des domaines tels que l’aide à la jeunesse, la santé, la justice ou l’économie permettent d’améliorer l’efficience de l’école. Dans ce contexte, des alliances éducatives émergent à différents niveaux : micro, en partenariat « jeune – famille – école » ; méso, en inclusion avec des acteurs de sphères telles que : social, santé ou justice ; et enfin, macro, en englobant les niveaux micro et méso, où des dispositifs communautaires mobilisent de larges alliances éducatives au sein de régions entières.
Cet ouvrage donne la parole à des chercheurs et des praticiens impliqués dans des alliances éducatives entre divers acteurs. Ils y font état des besoins couverts, des modèles utilisés, des ressources mobilisées et de diverses pratiques, tout en s’interrogeant sur les valeurs en toile de fond et les aspects contextuels.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface - Guillaume VANHULST IX

Extract

Préface On ne répètera jamais assez que la création des Hautes Ecoles Pédago- giques (HEP) et plus généralement le mouvement d’universitarisation des institutions de formation des enseignants sont intrinsèquement liés à une transformation identitaire majeure des métiers de l’enseignement. Encore convient-il d’énoncer cette affirmation avec prudence : il n’existe pas de lien de causalité simple entre ces deux catégories de phénomènes. Tout au plus sont-ils reliés par leurs implications spécifiques et com- munes dans la transformation des systèmes éducatifs que connaissent ou subissent les pays occidentaux. « Connaissent ou subissent », car, de mon point de vue, il s’agit bien plus d’une mutation progressive des re- présentations sociales que de réformes délibérées, objectives et publiques. En effet, il en va des changements de l’identité professionnelle des en- seignants comme de l’évolution récente des sociétés démocratiques : elle progresse en se pluralisant et en se complexifiant (Rosanvallon, 2010) ; elle s’articule à une histoire réelle et imaginaire, à des logiques concurrentes et souvent contradictoires (Dubet, 2011) ; elle se prête des dérives potentielles indésirables (Maroy, 2002) et elle avance bien sou- vent à l’insu des principaux acteurs (Gauchet, 2002). C’est dire si cette mutation nécessite un effort permanent de clarification, d’analyse, et une vigilance théorique que seule une approche réellement – et pas seule- ment formellement – rationnelle favorisant les échanges entre inter- venants et le débat scientifique...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.