Show Less

Duel entre l’Aigle et le Dragon pour le leadership mondial

Series:

Tanguy Struye de Swielande

Malgré les nombreuses études portant sur la relation entre la Chine et les États-Unis, il est relativement peu fréquent que ces analyses abordent le concept de puissance. Celui-ci, bien que souvent réduit à la dimension capacitaire des États, revêt pourtant une complexité théorique, laquelle reflète la richesse analytique de cette notion. En effet, outre les capacités, la puissance comprend des éléments de processus, de relation et de mobilisation des moyens. L’auteur, en construisant son étude autour de ce concept de puissance et en s’appuyant sur un grand nombre de références théoriques, illustrées par des cas pratiques, nous présente une approche à la fois originale dans sa dimension théorique, et nécessaire à une étude comparative de la Chine et des États-Unis.
Si la majorité des thèses actuelles défendent une situation de déclin des États-Unis et la fin de la suprématie de ces derniers sur la scène internationale, l’auteur prend le contrepied de ces positions en soutenant que les États-Unis continuent à tenir leur rôle de leader dans un nouvel ordre international. Le Professeur Struye suggère en ce sens une adaptation de ce rôle en fonction de l’émergence d’autres puissances, dont la Chine, avec comme objectif final de se maintenir en tant que numéro un. Ainsi, allant à contre-courant des études annonçant l’émergence chinoise, cet ouvrage défend in fine la thèse suivante : et si Washington continuait à dominer la scène internationale ?

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale

Extract

L’analyse comparative entre la Chine et les États-Unis réalisée dans cet ouvrage a été effectuée au travers du concept de puissance. Caractérisant le système international d’anarchique, l’étude a adopté une approche de stabilité hégémonique plutôt que de s’intégrer dans les théories du système d’équilibre des forces. Le second chapitre, consacré au concept de puissance, a permis de mettre à jour le dépassement de l’approche exclusivement quantitative dans l’analyse des déterminants de la puissance, pour en démontrer la richesse conceptuelle. Cette analyse basée sur l’étude d’Holsti a permis de développer la dimension relationnelle, de processus et de moyens de la puissance. Par ailleurs, l’aspect contextuel de la puissance, sujet du chapitre trois, sert l’intérêt national, la grande stratégie et le rôle. À travers l’illustration des rôles respectifs que la Chine et les États-Unis définissent pour eux-mêmes sur la scène internationale, l’antinomie et l’incompatibilité de leurs rôles mutuels ont été mises à jour. Ceci nous a conduits, dans un quatrième chapitre, au cas d’étude de la région d’Asie Pacifique, terrain d’affrontement des deux puissances – malgré les rhétoriques rassurantes des États. Si cette évolution entraîne de nombreux questionnements, c’est en particulier vis- à-vis de la situation future qu’elle les pose. Le dernier chapitre a dès lors été consacré à l’étude des scénarios futurs potentiels qui détermineront l’avenir des relations entre...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.