Show Less

Anna Akhmatova et la poésie européenne

Series:

Edited By Tatiana Victoroff

À partir de la figure centrale d’Anna Akhmatova, emblématique de l’âge d’argent russe, à travers les complexes rapports d’opposition et de filiation que la poésie russe entretient avec l’Europe depuis le début du XIX e siècle, des chercheurs, des poètes, des traducteurs s’interrogent sur l’existence d’une « poésie européenne », unifiée par le regard de celle qui, de son pays à la frontière de deux continents, y est à la fois extérieure et en est très profondément l’héritière. Les notions comparatistes traditionnelles d’analogie, de parenté et d’influence se laissent préciser et affiner au regard d’une œuvre composée comme un immense chœur accordé selon de nouvelles lois et faisant de la parole poétique une source, voire la seule, de l’existence, dépassant peut-être ainsi toute notion de poésie nationale pour toucher à l’universel.
Les contributions de chercheurs comparatistes ou slavisants, français et russes, s’organisent selon plusieurs axes – Akhmatova en dialogue avec les poètes européens ; Akhmatova comme poète européen ; les questions de traduction et de transmission – mais l’ouvrage inclut également les témoignages de poètes et d’intellectuels au sujet de leur rencontre avec Akhmatova ou à travers la lecture de ses vers. Il propose également de nouvelles traductions d’Akhmatova en français. Enfin, des poèmes inédits d’auteurs européens contemporains qui ont composé sous l’inspiration akhmatovienne témoignent de l’écho européen d’une voix contre laquelle la censure s’est acharnée sans l’étouffer et qui reste un surgeon toujours fécond dans la lignée de la poésie la plus existentielle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre VIIRayonnement contemporainde la poésie akhmatovienne

Extract

chapitre Vii rayonnement contemporain De la poésie akhmatoVienne Пусть назовуют безмолвною зимой И вечные навек захлопнут двери. Но все таки услышат голос мой. И все-таки ему опять поверят « Надпись на книге », 1959 Qu’ils me vouent au silence de l’hiver, Qu’ils claquent à jamais les portes éternelles. Malgré tout ils entendront ma voix ; Malgré tout, une fois encore, ils me croiront « écrits sur un livre », 1959 trad. Jean-Louis Backès 395 Pier Paolo pasolini1 (Photo des années 1960) Quasi alla maniera dell’Achmatova, per lei Un poeta dice che un poeta è un passero che ripete tutta la vita le stesse note. Le tue sono le note di un passero che crede che la sua vita sia tutta la vita. 1 Pier Paolo Pasolini (Bologne, 1922 – Lido di Ostia, 1975) est cinéaste, dramaturge, romancier, essayiste et aussi poète. L’écriture poétique (en dialecte frioulan d’abord, en italien ensuite) constitua pour Pasolini un langage privilégié pour explorer et décrire la réalité, à travers des thèmes qui lui étaient chers, comme la mythologie des origines, la création, l’engagement politique, la révolte, la désillusion du monde. Il est connu surtout pour son œuvre cinématographique (« un cinéma de poésie » – comme lui-même le définissait), mais la traduction de beaucoup de ses recueils et des ses romans en langue française, témoignent de la volonté d’offrir au public français une facette fondamentale de l’univers pasolinien. De plus, nombre d’études critiques, ainsi que beaucoup de travaux universitaires (thèses et colloques), montrent à quel point l’œuvre de Pasolini reste encore à explorer et représente...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.