Show Less
Restricted access

Petites enfances, migrations et diversités

Edited By Sylvie Rayna and Brougère Gilles

Cet ouvrage éclaire une pluralité de petites enfances, migrations et diversités, en questionnant l’accueil des enfants dans diverses cultures préscolaires (crèche parentale, école maternelle, Kindergarten, escuola infantil) et en croisant les regards et les voix d’enfants, de parents et de professionnelles de différents pays (Allemagne, Espagne, France, Italie, USA). Il interroge les politiques et pratiques mono-, bi- et multilingues, et les modalités de participation et diversités sociales, culturelles, ethniques, territoriales.
Show Summary Details
Restricted access

École maternelle et ségrégations territoriales Étude comparée de trois écoles maternelles

Extract

| 41 →

École maternelle et ségrégations territoriales

Étude comparée de trois écoles maternelles

Pascale Garnier1

Le poids croissant des comparaisons et des évaluations internationales, notamment dans le domaine de l’éducation de la petite enfance, tend à renforcer l’idée d’une homogénéité nationale des systèmes éducatifs. Sans doute, comparée à d’autres types de structure d’accueil et d’éducation préscolaire, l’école maternelle française est partie prenante depuis la fin du 19e siècle d’une « école de la République » fortement centralisée, véhiculant une idéologie égalitaire et universaliste (Brougère, 2002). Cette dimension proprement nationale de l’école maternelle s’accompagne aujourd’hui d’une forte dynamique de scolarisation perceptible aussi bien au niveau de son curriculum institutionnel que dans ses rapports avec les structures d’accueil des jeunes enfants et l’école élémentaire (Garnier, 2009). La centration sur des apprentissages scolaires, la maîtrise de la langue française orale et écrite en tout premier lieu, va aussi de pair avec la volonté d’« ouvrir l’école aux parents pour réussir l’intégration » (Men, 2009), notamment par l’apprentissage du français. En ce sens, la comparaison internationale, loin de réifier une « mythidéologie » du national (Détienne, 2010), est bien le lieu où elle peut être déconstruite et culturellement mise en perspective (Brougère, Guénif-Souilamas & Rayna, 2007). Mais, à l’heure d’une internationalisation des questions éducatives (Garnier, 2013) et d’une accélération...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.