Show Less
Restricted access

Documents diplomatiques français

1949 – Tome I (1er janvier – 30 juin)

Series:

Edited By Ministère des Affaires étrangères

Une grande affaire du premier semestre 1949 est le Pacte atlantique. Parallèlement la mise sur pied de l’Allemagne occidentale bat son plein, autour de la question de la « Loi fondamentale » de la future RFA. Les deux dossiers sont étroitement liés ; la France doit définitivement revoir sa politique allemande, mais on admet désormais que la priorité, c’est la résistance face à l’URSS  ; il faut empêcher celle-ci d’utiliser l’Allemagne. Le but n’est plus de morceler l’Allemagne, mais de l’incorporer dans un système de sécurité occidental.
Autre grand souci : l’Indochine. On suit les négociations complexes avec l’empereur Bao Dai. On parvient cependant aux accords du 8 mars 1949. Paris se montre très restrictif et frileux. Mais on s’inquiète des répercussions en Indochine de la défaite de Tchang Kai Tchek face aux communistes chinois. Cependant les États-Unis commencent, en raison de cette inquiétude, à mieux comprendre la position française à l’égard du problème indochinois. Décidément la politique extérieure française entre dans une nouvelle phase.
Show Summary Details
Restricted access

108. M. Baelen, Ambassadeur de France à Varsovie, à M. Schuman, Ministre des Affaires étrangères

Extract

M. BAELEN, AMBASSADEUR DE FRANCE À VARSOVIE,

       À M. SCHUMAN, MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES1.

D. n° 133.

Varsovie, 18 février 1949.

L’attitude du régime polonais à l’égard de l’Église est faite de nuances. Si la presse, chaque jour, poursuit contre le Vatican et l’autorité ecclésiastique une campagne parfois très violente, si les vexations de tous ordres se multiplient à l’égard du clergé, on préserve en même temps certaines apparences.

C’est ainsi, notamment, que la lutte antireligieuse qui couve ici, comme dans toutes les autres démocraties populaires, n’a pas revêtu, jusqu’à ce jour, un caractère aussi spectaculaire qu’en Hongrie avec le procès du cardinal Mindszenty2, en Roumanie avec la liquidation de l’Église catholique de rite uniate, en Bulgarie avec les récentes arrestations de pasteurs protestants.

Connaissant l’importance de la ferveur religieuse dans les masses populaires en Pologne, le gouvernement s’est gardé de heurter de front le sentiment des croyants. Ses attaques contre les prêtres, dans la plupart des cas, ont été lancées sous le couvert d’histoires de mœurs, de trafic illégal ou de collaboration.

Cette attitude d’hostilité prudente est en même temps contre-balancée par de fréquentes invites du gouvernement faites au « clergé et aux fidèles progressistes » de se rallier enfin aux idées du jour. D’habitude cependant, ces invites étaient faites avec discrétion et plutôt...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.