Show Less
Restricted access

Principes d’économie de l’innovation

Series:

Edited By Sophie Boutillier, Joëlle Forest, Delphine Gallaud, Blandine Laperche, Réseau de Recherche sur l'innovation, Corinne Tanguy and Leïla Temri

L’innovation ou l’introduction de toutes sortes de nouveautés dans l’économie, devient un réel sujet d’étude dans la seconde partie du 20 e siècle et, à partir des années 1970, s’immisce dans les cursus universitaires d’économie, de management, de sociologie, d’ingénierie, etc. L’innovation constitue l’intersection de trois thématiques clés : la croissance, le changement technique, l’évolution du comportement et des performances des entreprises et des organismes publics.
Ce livre présente les derniers travaux en économie et en management de l’innovation et combine l’analyse théorique avec la description de différentes réalités saillantes extraites du monde des affaires, de la science, de la technologie et des institutions. Il présente une vision élargie de l’innovation fondée sur l’étude des acteurs de l’innovation (entrepreneurs, entreprises, État, institutions financières, laboratoires de recherche, etc.), sur l’analyse des mésosystèmes d’innovation (réseaux, secteurs, territoires) et sur les fondements des politiques publiques de l’innovation.
Les auteurs traitent de manière didactique, sous un regard historique et prospectiviste, les problématiques liées aux enjeux (risques et opportunités) de la mutation des modes actuels de production, de consommation et d’organisation de l’activité économique et sociale.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 17. Les évolutions des systèmes sectoriels d’innovation (Estelle Garnier, Martino Nieddu)

Extract

← 246 | 247 → CHAPITRE 17

Les évolutions des systèmes sectoriels d’innovation

Estelle GARNIER, Martino NIEDDU

Introduction

L’approche des phénomènes d’évolution des systèmes sectoriels d’innovation (SSI) s’inscrit dans la continuité des travaux évolutionnistes (Malerba, 2002). Cette filiation place l’analyse des dynamiques des SSI, c’est-à-dire non seulement leurs variations quantitatives mais également leurs transformations, la redéfinition de leurs frontières, voire leur émergence, dans la continuité de l’interprétation développée notamment par Nelson (1995), Dosi (1997) et Metcalfe (1998). Celle-ci livre une vision dans laquelle les dynamiques d’innovation se réalisent au travers d’un mouvement qui s’opère en deux temps : d’abord une génération de variété puis une sélection. Plus précisément, le premier temps renvoie à un phénomène que l’on peut qualifier d’« exploration » (de la variété des solutions possibles). Dans le cas des SSI, ce phénomène se joue à plusieurs niveaux (ceux des produits, des technologies, des entreprises, des institutions, des stratégies et des comportements), et se réalise au travers de différents mécanismes en interaction (c’est-à-dire de la R&D ou de l’entrée de nouveaux acteurs dans le secteur). Le second temps se caractérise par une réduction de l’hétérogénéité sectorielle. Cette dernière s’opère par une « sélection » qui se fait elle aussi à différents niveaux (celui des entreprises, des produits, des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.