Show Less
Restricted access

Enseigner la littérature au début du XXIe siècle

Enjeux, pratiques, formation

Series:

Sonya Florey, Noël Cordonier, Christophe Ronveaux and Soumya El Harmassi

Qui considère aujourd’hui les structures de formation, les curricula de formation, les plans d’études, les attentes des enseignants, leurs pratiques effectives, constate les profondes mutations du statut, de la place et des usages de la littérature à l’école. Cet ouvrage cherche à nommer ces évolutions en s’appuyant sur plusieurs entrées. Certains auteurs considèrent le contexte surplombant les études littéraires : les conditions de formation ont pesé sur l’épistémologie de la didactique de la littérature et sur les fondements mêmes de l’acte de transmettre. D’autres chercheurs se penchent sur l’objet littéraire dans sa dimension praxéologique et analysent les orientations contemporaines dans l’interprétation littéraire, les œuvres lues en classe et leurs différents supports, les dispositifs didactiques qui peuvent le mieux épouser les formes des évolutions spécifiques au début du XXIe siècle. Enfin, des didacticiens étudient les curricula de formation des maitres, afin d’évaluer si les cursus proposés aux étudiants sont des accélérateurs ou des freins dans la mutation constatée.
Ce livre problématise ainsi ces diverses facettes de l’enseignement de la littérature, en variant les points de vue et en associant des orientations littéraires, didactiques, sociologiques et historiques. Il intéressera autant les lecteurs qui souhaitent cerner plus précisément les enjeux de l’enseignement de la littérature à l’école aujourd’hui que les praticiens qui désirent renouveler leurs gestes professionnels.
Show Summary Details
Restricted access

Former à enseigner les littératures « par effraction » à l’école primaire

Extract

| 103 →

Former à enseigner les littératures « par effraction » à l’école primaire

Christophe RONVEAUX

GRAFE – Université de Genève

Pour qu’il y ait « effraction » d’espace privé ou collectif, il faut que la clôture fractionnée l’ait été par un individu distinct du propriétaire qui a posé la clôture. Il n’y a pas délit si la fracture est commise par ce dernier. Le point de vue didactique et disciplinaire que j’adopterai sur la formation des enseignant-e-s invite à trois effractions des clôtures que la littérature et l’école ont dressées pour préserver les propriétés de leurs champs respectifs : la première effraction porte sur le corpus et les critères qui fondent le choix des textes ; la deuxième sur les dispositifs par lesquelles les enseignant-e-s pensent faciliter l’accès aux textes ; la troisième sur les tâches et le principe dynamique à partir duquel les enseignant-e-s planifient leurs dispositifs, l’archi-élève1.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.