Show Less
Restricted access

L’Échec culturel

Vie et mort d’un concept en sciences sociales

Series:

Edited By Albin Wagener

Cet ouvrage se propose d’explorer de façon critique le concept de culture, au sens anthropologique, au travers de ses différents impacts dans la vie sociale et politique.
En partant de la définition de l’être humain et de la séparation entre nature et culture, Albin Wagener évoque de façon progressive les problèmes sociaux, ethniques et politiques posés par un concept de culture qui ne fait que dissimuler des enjeux de pouvoir et représenter une version plus politiquement correcte de la notion de race.
Au fur et à mesure de cette exploration critique, qui s’appuie sur des travaux variés, l’auteur propose d’abandonner purement et simplement le concept de culture et d’envisager une théorie permettant de remplacer le vide ainsi laissé, grâce à une théorie des systèmes d’existence, capable d’embrasser la complexité de la vie quotidienne tout en évitant les écueils de discrimination.
Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 1. Nature, culture et vie quotidienne

Extract

| 17 →

CHAPITRE 1

Nature, culture et vie quotidienne

Comprendre l’utilisation du concept de culture et les problématiques qu’il enferme, afin de pouvoir en dresser une étude critique approfondie, mérite tout d’abord de s’attarder sur les besoins auxquels tente de répondre le concept. De façon assez classique, dans la vie quotidienne, les éléments dits culturels sont censés décrire l’organisation de la vie sociale, les rapports à autrui et les us et coutumes spécifiques que l’on attribue à certains types de population ou communautés. Cette utilisation vernaculaire du concept répond à un besoin descriptif des différences entre sociétés, jusque dans les détails les plus triviaux des rapports interindividuels, que ceux-ci aient lieu au sein de la famille, dans les rapports amicaux ou les relations professionnelles. Cependant, il est nécessaire de prendre en considération le fait que ces besoins descriptifs émanent pour une large partie de l’anthropologie structuraliste classiquement représentée sous l’égide de Claude Lévi-Strauss1, et qu’ils se retrouvent également héritiers d’une discussion philosophique très ancienne à propos de la différence entre nature et culture, soit entre l’environnement écologique et biologique et la vie sociale et individuelle proprement humaine. Durant cette première partie, nous souhaitons ainsi démarrer notre étude critique en explorant la manière dont le concept de culture peut être utilisé à la fois pour justement donner du sens à la manière dont les groupes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.