Show Less
Restricted access

La canonisation littéraire et l’avènement de la culture de masse

La collection «Les Grands Écrivains Français» (1887–1913)

Series:

Dragoș Jipa

À la fin du XIXe siècle en France, la canonisation littéraire passe non seulement par l’école républicaine, mais aussi par les collections pour le grand public. Le diplomate Jean-Jules Jusserand dirige chez Hachette la collection Les Grands Écrivains Français qui devient une entreprise éditoriale importante à l’époque de la « Troisième République des Lettres » (A. Compagnon). Cette étude a l’ambition de décrire le processus collectif de canonisation à l’œuvre, pour en identifier les acteurs et leurs rôles respectifs (dont celui du directeur de collection), les mécanismes éditoriaux (les contraintes de la publication en série) et les discours dominants sur les grands écrivains de l’histoire de la littérature comme images de la grandeur nationale.

Show Summary Details
Restricted access

1. La collection

Extract



À l’occasion de l’Exposition Universelle du Centenaire de la Révolution Française (1889), la maison d’édition Hachette publie un catalogue dans lequel les titres sont organisés selon les collections (ou « bibliothèques »). Collection des Grands Écrivains de la France, Collection de voyages, Bibliothèque variée, Les Grands Écrivains Français, Petite bibliothèque de la famille, Bibliothèque rose illustrée pour les enfants et les adolescents ce sont les étiquettes qui ordonnent les 2000 titres édités depuis la précédente Exposition Universelle (et donc depuis le précédent catalogue) de 1878. Si on la situe dans une série de pratiques parmi lesquelles on peut compter aussi les programmes d’enseignement, les encyclopédies ou même les bibliothèques, la pratique éditoriale de l’organisation et de la publication des livres dans des collections fait partie de l’histoire des systèmes de classification des connaissances qui se sont développés en Europe à partir du XVIe siècle et qui offrent les sources d’une véritable « anthropologie du savoir »12. L’intérêt pour l’histoire de la collection relève donc d’un intérêt plus large, celui pour les formes matérielles et les dimensions sociales que prend le savoir. L’histoire véritable de cette pratique ne commence en France (et dans les autres pays occidentaux) qu’au XIXe siècle, qui est celui de « l’invention de la collection »13. C’est alors que les éditeurs commencent à exploiter les avantages de la publication...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.