Show Less
Restricted access

« Oser plus de social-démocratie » La recréation et l’établissement du Parti social-démocrate en RDA

Mit einer deutschen Zusammenfassung

Series:

Etienne Dubslaff

Cette étude retrace l’année d’existence autonome du Parti social-démocrate en RDA depuis sa fondation à la veille de la chute du Mur jusqu’à la réunification allemande. D’abord parti résolument révolutionnaire à l’encontre du régime de la RDA, le SDP puis SPD se mue progressivement en acteur majeur de la scène politique est-allemande et nationale. À aucun moment, il ne cesse d’affirmer une identité sociale-démocrate est-allemande originale. Au-delà de leurs actes, les aspirations des membres fondateurs sont au centre de ce livre.

Dieses Buch befasst sich mit dem Werdegang der Sozialdemokratischen Partei in der DDR von ihrer Gründung kurz vor dem Mauerfall bis zur staatlichen Vereinigung Deutschlands. Die ursprünglich revolutionäre, gegen die SED gerichtete Partei wird nach der friedlichen Revolution zunehmend zu einem wichtigen Akteur in der DDR und in beiden Teilen Deutschlands. Dabei hält die SDP/SPD stets eine originelle, ostdeutsch geprägte sozialdemokratische Identität hoch. Neben den Handlungen der Partei stehen auch die Hoffnungen und Wünsche der Gründergeneration im Vordergrund.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract



356 jours1007. L’histoire du Parti social-démocrate en RDA est aussi riche que brève. Après des années de combats souterrains contre l’hégémonie du régime sur l’État et la société au sein de mouvements citoyens, groupes ou réseaux informels, une quarantaine d’activistes, jeunes, cultivés, natifs de RDA et souvent proches de l’Église protestante ont pris l’initiative de fonder le Parti social-démocrate en RDA le 7 octobre 1989. Plus que les mouvements citoyens plutôt réformistes, ce dernier a assumé le caractère révolutionnaire que lui conférait le contexte politique. Tout en reprenant la forme d’organisation du SED, il a cherché, par patriotisme, à rétablir la distinction entre son pays et son gouvernement. D’emblée, il ne s’est pas contenté de battre en brèche ce qu’il vivait comme une « dictature stalinienne » mais a prétendu la renverser en accédant au pouvoir par les urnes. Partant du principe que seul un programme bien établi et des structures plus verticales leur permettaient de secouer le joug du SED, ces sociaux-démocrates se sont émancipés de leurs anciens camarades des mouvements dont ils demeuraient toutefois proches dans la composition sociologique. Cette parenté est matérialisée par la solidarité qu’ont affichée, dans un premier temps, les opposants face aux tenants du régime autour de la Table ronde centrale. On pourrait arguer de ce que son instauration le 7 décembre 1989 est venue...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.