Show Less
Restricted access

Traduction et interculturalité

Entre identité et altérité

Series:

Edited By Nikol Dziub, Tatiana Musinova and Augustin Voegele

L’interculturel étant constitutif du culturel, et la traduction fonctionnant comme un outil de médiation entre les cultures, il semble indispensable d’étudier les liens entre l’un et l’autre. La figure qui est au cœur des études traductologiques est celle de l’Autre, et le traducteur doit trouver le juste équilibre entre identité et altérité, mais aussi entre dénotation et connotation(s), entre explicite et implicite, entre littérature et culture. Pour mener à bien cette « négociation » (Umberto Eco), il lui faut tenir compte d’éléments aussi variés que le différentiel cognitif entre les lecteurs de l’original et ceux de la traduction, la variabilité des connotations culturelles de certains termes et les éthé discursifs mobilisés dans le texte à traduire.

Show Summary Details
Restricted access

Fondant, mi-cuit ou coulant au chocolat ? Traduire des recettes entre le français et le russe, pour quel résultat ?

Fondant, mi-cuit ou coulant au chocolat ? Traduire des recettes entre le français et le russe, pour quel résultat ?

Extract

Elena V. Gavrilova et Philippe Frison

Résumé : Un traducteur se trouve systématiquement à la croisée d’influences culturelles multiples, même si sa tâche consiste simplement à faire passer une recette du russe au français ou inversement. Pour ce faire, il doit maîtriser un vocabulaire spécialisé, savoir faire des recherches pour parvenir à la précision nécessaire, choisir un style adapté à son lectorat, et manier la langue avec la dextérité appropriée pour donner à penser que la recette a été rédigée directement dans la langue d’arrivée. Cet article recense quelques-unes des ressources techniques (emprunts, calques, illustrations…) qui s’offrent au traducteur.

Mots-clés : traductionadaptationcalqueempruntcuisine

The Translation of Recipes between French and Russian

Abstract: To translate a recipe from French to Russian or from Russian to French is not an easy task: the translator has to know a very specific vocabulary, and he has to be aware of the cognitive gap between the reader of the original recipe and the reader of the translation. The paper analyses some verbal and nonverbal translational strategies like borrowing, loan translation or illustration.

Keywords: translationadaptationloan translationborrowingcooking

Ceux des lecteurs qui sont allés dans une cafétéria russe ont certainement été choqués de voir les Russes se servir sans la moindre hésitation des verres entiers de « smetana », ce que leur dictionnaire traduit par « crème fraîche », « crème épaisse », ou encore « cr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.