Show Less

Le personnage du scientifique et la crise de l’identité masculine dans la littérature narrative de langue allemande (1910-1940)

Series:

Nicolas Heslault

Le personnage du scientifique est dans la littérature de langue allemande, d’une part, le symbole du dialogue entre science et littérature et, d’autre part, un représentant emblématique de la crise identitaire masculine au début du XX e siècle. Les textes littéraires étudiés sont deux romans d’Ernst Weiß : La Galère (1915) et Georg Letham, médecin et meurtrier (1931), une nouvelle d’Arthur Schnitzler : La Nouvelle rêvée (1925), ainsi que deux romans de Hermann Broch : La Grandeur inconnue (1933) et Le Tentateur (1936). Les trois axes de ce travail de recherche sont la représentation littéraire des identités sexuées et de leur rapport au savoir, la conception qu’ont les auteurs de la science et de la connaissance, ainsi que le rôle joué par la littérature dans l’élaboration de nouveaux savoirs.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

VI. Remarques conclusives

Extract

1. Le scientifique : une figure emblématique de la crise Si l’on revient sur les résultats de ce travail, nous constatons tout d’abord l’importance que revêt le contexte sociohistorique viennois. Les tensions entre modernisme et conservatisme sont, dans la Vienne du début de XXe siècle, par- ticulièrement exacerbées et mettent en avant toute la complexité de la question de l’identité collective et individuelle. La crise de l’identité masculine est, pour sa part, étroitement liée à la crise du moi et de l’existence. Les textes narratifs étudiés se font l’écho de ces phé- nomènes et montrent que le début du XXe siècle est une période charnière dans laquelle l’on retrouve, d’une part, les traces des éléments remis en cause et, de l’autre, les indices du dépassement de la crise ainsi que les prémisses de la re- construction identitaire. La dimension productive de la crise réside dans les pro- positions que font les auteurs pour tenter de redonner un sens à l’existence. D’autre part, une caractéristique de la réception littéraire des savoirs de l’époque concerne l’intérêt grandissant porté aux études sur les sexes et à l’intime du sujet. La mise en scène du personnage scientifique est alors non seu- lement axée autour de sa vie professionnelle, mais également autour de sa vie privée. Les auteurs, tout comme leurs protagonistes, n’effectuent pas de sépara- tion nette entre...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.