Show Less
Restricted access

Pratiques plurilingues en milieu professionnel international

Entre politiques linguistiques et usages effectifs

Series:

Eve Lejot

Cet ouvrage appréhende les pratiques langagières plurilingues d’une entreprise aéronautique et d’une organisation internationales. Il a pour but de comparer le «prescrit» par les politiques linguistiques aux situations liées à des pratiques plurilingues quotidiennes ainsi que de repérer les facteurs déclenchant le choix de la langue de communication. Pour ce faire, cette étude se situe au carrefour des concepts de la linguistique, de la sociologie interactionniste et de la didactique. Des discours de différentes natures sont analysés au moyen de questionnaires, d’entretiens ainsi que d’enregistrements et d’observations de réunions. Finalement, un lien entre posture professionnelle et pratiques langagières est établi.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



En Europe, les entreprises et organisations internationales ont adopté l’usage de l’anglais comme lingua franca par souci de rationalisation et d’efficacité. Cependant, comme nous l’avons expliqué dans l’Avant-propos, nous avons constaté un multilinguisme souterrain, officieux, qui se développe au fil des échanges.

Pour des raisons politiques, culturelles, ou par convictions philosophiques, un courant européen vise à promouvoir le multilinguisme en Europe. Par ailleurs, les organisations et les entreprises sont confrontées aux effets pervers générés par une extrême rationalisation du travail, une banalisation de leurs stratégies et de leurs discours et une perte de leurs cultures spécifiques d’où la situation actuelle qui oscille entre le « tout anglais » et des pratiques langagières plus diversifiées. L’étude ELAN explique qu’il y a un besoin de développer de nouvelles études dans le contexte professionnel, notamment entre les sièges sociaux et les filiales étrangères (2006, p. 15). Nous souhaitons par le choix des sujets de nos travaux contribuer à combler ce besoin.

La question de recherche motrice de ce travail est : peut-on catégoriser les pratiques langagières multilingues dans des milieux professionnels internationaux ?

Dans notre recherche, nous formulons comme première hypothèse que le prescrit du « tout anglais,» laisse de la place aux échanges multilingues lors de diverses activités professionnelles et que chacun de ces échanges répond à des besoins ou des fonctions pratiques ou sociologiques spécifiques.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.