Show Less
Restricted access

Le corps de l’audible

Écrits français sur la voix 1979–2012

Series:

Helga Finter

La voix n’est-elle qu’un instrument pour la langue ou a-t-elle une signifiance propre? Quel rôle joue sa théâtralisation pour les conceptions du sujet, du corps, du langage? Comment la voix crée-t-elle une présence ou une signature? Comment dramatise-t-elle son origine et l’audio-vision? Quels sont les effets et les fonctions des technologies sonores? À quoi servent les voix acousmatiques? Comment se manifestent une éthique et/ou une politique de la voix? Quel est le rapport entre voix d’auteur et voix poétique? C’est à de telles questions que répondent les écrits de ce livre en analysant des œuvres de la scène expérimentale – théâtre, opéra, danse, médias – et de l’écriture qui proposent par leur pratique une esthétique de la voix.
Show Summary Details
Restricted access

Le secret du théâtre de Klaus Michael Grüber

Extract



Un aspect de la création théâtrale reste aujourd’hui encore non-élucidé, malgré les éclaircissements partiels, mais précieux qu’ont apportés la description et l’analyse des méthodes de répétition de beaucoup de metteurs en scène contemporains1. Il s’agit de la relation intersubjective entre ceux qui participent à ce travail. Le processus qui amène un acteur à animer de son souffle des paroles, écrites par un autre, garde en effet encore tout son mystère, surtout quand il réussit à les faire entendre à la fois comme celles d’un personnage, comme l’écriture d’un metteur en scène et comme l’art singulier d’un acteur. La mise en relation des trois instances (le texte d’un auteur, le metteur en scène et l’acteur), conviées lors des répétitions, attend encore d’être approfondie.

L’aspect relationnel du travail des metteurs en scène avec les acteurs me paraît en effet un point à la fois central et aveugle de la production théâtrale. Tu par tout le monde, il reste en général caché derrière l’insistance sur la méthode et le savoir du métier. Reposant sur une relation humaine, le travail théâtral génère cependant une affectivité complexe et ambivalente qui est difficile à saisir. À partir de certains indices cependant, tels que l’utilisation manifeste de l’imaginaire ou du refoulé inconscient de l’acteur comme matériau par les metteurs en scène, une analogie de cette relation avec celle...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.