Show Less
Restricted access

Jules Payot (1859–1940) - Education de la volonté, morale laïque et solidarité

Itinéraire intellectuel et combats pédagogiques au cœur de la III<SUP>e </SUP>République

Series:

Jean-François Condette

Jules Payot (1859–1940) est aujourd’hui un pédagogue oublié alors qu’il fut, entre 1895 et 1914 pour le moins, le maître à penser de plusieurs générations d’enseignants. Boursier conquérant, enseignant de philosophie, il entre dans l’administration comme inspecteur d’académie puis comme recteur. Philosophe de la République radicale, il milite pour une éducation renouvelée qui, au-delà des savoirs, doit œuvrer à la formation d’une volonté raisonnable. Auteur d’ouvrages de philosophie morale et de manuels à succès à destination des éducateurs, il est aussi le défenseur d’une laïcité militante, publiant en 1907 La Morale à l’école, manuel du primaire qui déclenche de nombreuses tensions. Ce partisan des méthodes actives lutte pour la rénovation des pratiques pédagogiques. Profondément marqué par l’horreur de la Première Guerre mondiale, il se replie, après sa retraite en 1922, dans un culte passéiste de sa petite patrie savoyarde, doutant de la réforme des structures éducatives et de l’aptitude du régime à assurer sa modernisation.
L’ouvrage s’articule sur les grandes étapes de la vie professionnelle de Jules Payot mais, plus qu’une biographie classique, il présente un itinéraire intellectuel, intégrant de larges extraits de ses œuvres.
Contenu : Histoire de la pédagogie – Méthodes actives – Réforme de l’enseignement – Morale laïque – Administration de l’Instruction publique – Éducation de la volonté – Solidarisme – Laïcité – formation des enseignants – Réforme de l’Etat.