Show Less
Restricted access

Des organisations «dynamiques» de l’oral

Series:

Edited By Elisabeth Richard

Longtemps déconsidérée ou traitée seulement par la négative, c’est la langue orale et sa désorganisation apparente, si souvent dénoncée, qui motivent le présent ouvrage. Comment appréhender ce flux de paroles continu ? A défaut de le maîtriser, comment en rendre compte, pour au moins l’observer, le (re-)connaître, en comprendre la dynamique, voire le modéliser ?
La problématique centrale de cet ouvrage est celle de l’organisation des productions orales. Les études rassemblées ici visent à la recherche d’unités stables, d’invariants prosodiques et/ou syntaxiques, d’unités de sens au-delà des variations contextuelles. Elles mettent au jour des modèles d’organisation propres à la langue orale selon deux fils directeurs : 1. Une organisation en temps réel ; 2. Une organisation discursive.
Cet ouvrage fait le point sur les apports des analyses les plus récentes aux divers champs de la linguistique de l’oral et démêle le faisceau des traits caractéristiques de l’organisation dynamique de la langue orale.

Mary-Annick Morel: Préface. Évolution des recherches sur l’oral et infléchissement des centres d’intérêt entre 1970 et 2000. Un bref aperçu subjectif – Élisabeth Richard: Entre frontières et unité, à la recherche de modèles organisateurs de la langue orale. Préambule – Philippe Martin: Segmentation prosodique et production orale – Antoine Auchlin/Anne Catherine Simon/Philippe Goldman/Mathieu Avanzi: Pauses avec et sans prise de souffle: typologie acoustique et fonctionnelle – Chieko Shirota: Relations entre prosodie et marqueurs syntaxiques/discursifs à l’oral en japonais – Sylvie Hanote/Hélène Chuquet: Discours rapporté à l’oral: de la segmentation à l’interprétation – Noalig Tanguy: Les réorganisations de l’oral. L’exemple des phrases recatégorisées – Sandra Teston-Bonnard: Ce que nous apprend l’examen des corpus oraux sur les in(tra)noyaux (INN) – Unités (macro)syntaxiques: une autre segmentation pour une autre analyse –Carole Étienne/Sylvie Bruxelles/Émilie Jouin/Lorenza Mondada/Florence Oloff/Sandra Teston-Bonnard/Véronique Traverso: Les hétéro-répétitions dans une interaction orale: définition et conception d’un outil de détection automatique – Marie Skrovec: Manipulation de constructions – Rôle cohésif des répétitions au sein d'une syntaxe en temps réel – Isabelle Gaudy-Campbell: L’introduction du rhème en anglais : des opérateurs à l’opération en jeu – Selim Yilmaz/Arsun Uras Yilmaz: Segmenter et interpréter les marques thématiques en turc oral spontané – Claire Martinot: Construction de l’information dans la langue parlée: repérage de schémas reformulatoires remarquables – Il-Il Yatziv-Malibert: Délimitation des unités de témoignage oral. Le cas de l’hébreu moderne – Florence Oloff: L’hétéro-répétition comme validation des complétions collaboratives: analyse séquentielle et multimodale de séquences de co-construction – Hiroko Noda: Enjeux intersubjectifs et interactifs – autour des marqueurs : hein, quoi, n’est-ce pas – Thomas Van Damme/Liesbeth Degand/Anne Catherine Simon/Julien Eychenne: L’interprétation des disfluences dans la délimitation des unités de discours. Une proposition de traitement pratique – Bertrand Richet: Des oh et débats – la mise en spectacle interjective de la recherche de quantification/qualification à l’oral – Juliette Delahaie: Voilà c’est ça, voilà c’est tout, et puis voilà. Interprétation syntaxique et sémantique des emplois en conversation de voilà – Gaétane Dostie: Les marqueurs discursifs rédupliqués: deux cas de figure Ok ok ok... ‘la la’ – Florence Lefeuvre: Bon à l’oral en tant que préfixe : étude topologique – Paul Cappeau: Postface. Corpus et (ré)organisation de l’oral