Show Less
Restricted access

La grammaire graduelle, à une virgule près

Series:

Liana Pop

Cet ouvrage rassemble des données théoriques et de corpus justifiant une perspective graduelle sur les faits de langue et les faits de discours. L’auteur y plaide pour une articulation entre la micro- et la macro-syntaxe (grammaire et discours), qui passerait obligatoirement par le détachement, responsable de ce qu’on peut appeler une conversion pragmatique. Celle-ci y est définie comme transformation d’une fonction grammaticale en fonction discursive.
Les études de cas touchent aux notions fondamentales de la conceptualisation linguistique, telles la thématisation (avec la fonction floue de thème-sujet), la prédication, la modalisation, la possession, mais aussi à des unités plus ou moins vagues du type: phrase-phrasage, blocs exclamatifs, opérations, séquences, parcours discursifs, hyper-genres, genres, sous-genres, etc.
L’investigation suit notamment deux continua – l’un discours-grammaire (de la «grammaticalisation») et l’autre, en sens inverse, grammaire-discours (avec les «mises en figures» discursives), en s’appuyant sur des corpus oraux et écrits français, mais aussi sur des exemples repris à une langue apparentée comme le roumain, afin de mettre en évidence des degrés de grammaticalisation différents pour un concept ou un autre, ou, au contraire, des parcours discursifs similaires.
Contenu: Sur le continuum grammaire-discours – La conversion pragmatique ou comment passer de la grammaire au discours – Grands et petits thèmes – D’une prédication à l’autre – Plus ou moins adverbes: le cas des «adverbes de texte» – Métaphore territoriale et possession: du discours à la grammaire – Les blocs exclamatifs – Malheurs de linéarisation et souci de grammaticalité – De la phrase au phrasage: petits et grands coups discursifs – Discours et gradualité – En-deçà des actes: les opérations – De l’acte aux activités: les séquences – Parcours discursifs et séquences argumentatives: une histoire de coulisses – Parcours discoursifs et marqueurs: le cas de eh bien – En-deça et au-delà des genres: l’ouï-dire.