Show Less
Restricted access

Du plurilinguisme à l’école

Vers une gestion coordonnée des langues en contextes éducatifs sensibles

Series:

Lambert Félix Prudent, Frédéric Tupin and Sylvie Wharton

Instaurée par une conception homogène de la nation, l’école est trop souvent adepte de la langue unique et magistrale et le plurilinguisme y trouve rarement une place légitime. Dans de nombreux pays toutefois, plusieurs langues se côtoient et s’entrechoquent, jusque dans la salle de classe. Ces territoires qui, de fait, embrassent des normes plurielles, fondent alors des contextes éducatifs sensibles, car les élèves n’y comprennent pas toujours la langue du maître. Or le monde est en train de découvrir et de légitimer la multiplicité de ses langues. Poser que la diversité linguistique dans la salle de classe ne doit plus être un facteur d’échec est urgent. Enseigner en admettant la grammaire et les mots de l’autre est une nécessité.
En février 2004, une vingtaine de chercheurs spécialistes des îles de l’Océan Indien, des Antilles et de la Guyane, mais aussi d’Europe et d’Amérique, se sont retrouvés à l’Université de La Réunion pour envisager comment gérer le plurilinguisme à l’école. La présente publication rend compte de l’originalité de leurs travaux sur les politiques linguistiques et les démarches éducatives que ces situations requièrent, dans l’attention la plus pointilleuse aux enjeux du présent.
Contenu : Lambert Félix Prudent/Frédéric Tupin/Sylvie Wharton : Du plurilinguisme à l’école - Introduction générale – Sylvie Wharton : La sociolinguistique à l’épreuve des institutions en situation diglossique. Comment l’institution scolaire réunionnaise a-t-elle « (di)géré » sa sociolinguistique ? – Jacky Simonin/Eliane Wolff : Familles et école à La Réunion. Rétrospectives – Frédéric Tupin/Christine Françoise/Gilles Combaz : Enseignants en milieu créolophone : des représentations aux modes d’intervention – Logambal Souprayen-Cavery : Contacts de langues à La Réunion. Un voyage à travers la traduction français / créole – Nicole Bigot : Le créole écrit, le créole à l’école – Axel Gauvain : Les indispensables compromis - Notes sur l’écriture du créole réunionnais – Marie Régine Dupuis : Créole et formation des enseignants à La Réunion. Bilan et essai d’interprétation de la politique de l’IUFM – Arnaud Carpooran : Le trilinguisme mauricien en milieu scolaire – Vololona Randriamarotsimba : La malgachisation de l’enseignement - Etats des lieux et perspectives – Michel Launey : L’exploitation pédagogique des langues maternelles - Analyse et perspectives du cas guyanais – Soledad Perez : Les peuples indigènes et l’éducation bilingue interculturelle - Le cas de l’Equateur – Josiane F. Hamers : Le rôle de la L1 dans les acquisitions ultérieures – Jean-François de Pietro : Normes, identité et apprentissage en situation de contact – Jacqueline Billiez : Répertoires et parlers plurilingues. Déplacements à opérer et pistes à parcourir à l’école – Joaquim Dolz : Implications didactiques de la proximité linguistique - Réflexion à partir d’expériences d’enseignement plurilingue en langues romanes – Lambert Félix Prudent : Interlecte et pédagogie de la variation en pays créoles – Georges Daniel Véronique : L’enseignement-apprentissage du français en situation scolaire plurilingue à La Réunion - Quelques réflexions curriculaires – Daniel Coste : Eléments pour une construction utopique nécessaire – Michel Candelier : L’éveil aux langues - Une approche plurielle des langues et des cultures au service de l’extension des compétences linguistiques – Paule Fioux : Le développement du langage en deux langues - Du regard sociolinguistique à quelques propositions didactiques (cas d’exemple, jeunes enfants réunionnais) – Jean-François de Pietro : EOLE, des moyens d’enseignement pour amener la diversité des langues à l’école.