Show Less
Restricted access

Les interactions sociales en classe : réflexions et perspectives

Series:

Marcelo Giglio and Francesco Arcidiacono

Comment les élèves et les étudiants peuvent-ils apprendre à interagir avec l’autre ? Comment peuvent-ils interagir avec l’autre pour apprendre ? Comment les enseignants organisent-ils les différentes formes d’interaction dans une dynamique discursive au sein de leurs classes ? Les différents regards de la psychologie sociale et culturelle sur l’école ont largement contribué à rendre plus solide une nouvelle image de l’apprentissage en classe. Mais, les interactions sociales en classe méritent d’être constamment réexaminées ou repensées. Dans ce but, les contributions des quinze auteurs de ce livre exploitent, innovent et étudient les multiples interactions en classe et les conditions favorables aux processus d’enseignement-apprentissage. Dans une relation entre psychologie, sciences de l’éducation et modèles d’apprentissage, ce livre contribue à l’étude des processus interconnectés de développement individuel et social dans le cadre de l’enseignement obligatoire ou de la formation supérieure.

Show Summary Details
Restricted access

Travail collaboratif et processus d’enseignement et d’apprentissage des mathématiques: l’importance des mécanismes d’inter- et intra-empowerment (Margarida César)

Extract

Travail collaboratif et processus d’enseignement et d’apprentissage des mathématiques: l’importance des mécanismes d’inter- et intra-empowerment

Margarida César

INTRODUCTION

Au Portugal, les directives de politique éducative soulignent l’importance des interactions sociales dans l’apprentissage des mathématiques (Abrantes, Serrazina & Oliveira, 1999). Pourtant, entre les discours et les pratiques il y a une énorme différence. Selon une étude nationale faite par l’association des enseignants de mathématiques (APM – Associaçao de Professores de Matemática), l’enseignement magistral, suivi de résolutions d’exercices, est celui qu’on observe le plus souvent dans les cours de mathématiques et les interactions sociales sont souvent verticales – enseignant/élève(s). Celles entre pairs sont moins fréquentes et si elles ne sont pas interdites, elles ne sont pas encouragées non plus (Precatado et al., 1998). Cette étude est corroborée par une autre plus récente mais plus restreinte (Leite & Delgado, 2012). Même si les documents de politique éducative suggèrent que les enseignants doivent proposer des tâches de natures différentes, comme la résolution de problèmes, les investigations ou les projets, la majorité des enseignants ne font appel qu’aux exercices (Precatado et al., 1998). Cet écart entre les résultats des recherches qui sont repris dans les documents de politique éducative et les pratiques des enseignants peut être expliqué par deux sortes de raisons: (1) les changements des politiques éducatives qui sont fréquents et sans une évaluation s...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.