Show Less
Restricted access

Devenir chef d’établissement

Le désir de leadership à l’épreuve de la réalité

Series:

Laetitia Progin

Devenir directeur, c’est apprendre à exercer une fonction hiérarchique à laquelle, en tant qu’enseignant, on n’est pas initialement préparé, en assumant une autorité que l’on est désormais censé incarner. Afin d’analyser cette phase particulière durant laquelle les directeurs apprennent à se positionner et à exercer du leadership, l’auteure identifie les contradictions et les tiraillements auxquels les cadres scolaires sont soumis, et qui génèrent des épreuves spécifiques à ce métier et à ses débuts.

Cet ouvrage offre des pistes quant aux ressources mobilisées par les cadres scolaires afin de surmonter les épreuves qu’ils rencontrent. Il interpelle également l’ensemble des acteurs du monde de l’éducation et de la formation en proposant, pour la première fois en Suisse romande, des données probantes sur les spécificités de l’entrée dans le métier de cadre scolaire. Enfin, il questionne les dispositifs actuels de formation des cadres scolaires en proposant des perspectives pour penser une formation adaptée aux besoins des formés.

Show Summary Details
Restricted access

Les spécificités du terrain genevois

Extract



Le canton de Genève a toujours connu de nombreuses innovations pédagogiques. Afin de comprendre les raisons qui ont conduit à introduire des directions pour tous les établissements primaires genevois, la contextualisation aborde l’une des réformes les plus controversées de ces vingt dernières années, qui a connu de fortes répercussions politiques. Elle évoque également le rôle joué par l’association professionnelle des enseignants primaires, la Société pédagogique genevoise (SPG), afin de mieux comprendre comment l’épineuse question du pilotage des établissements auprès du corps enseignant est traitée.

LA RÉNOVATION DE L’ENSEIGNEMENT PRIMAIRE GENEVOIS DE 1994 À 2007

En 1993, le rapport de Hutmacher «Quand la réalité résiste à la lutte contre l’échec scolaire» relève que, en dépit des mesures pédagogiques prises depuis un certain nombre d’années, le redoublement des élèves semble augmenter. Le Département de l’instruction publique (ci-après, DIP) s’engagea alors dans une rénovation1 de l’enseignement primaire, dans le but de permettre au maximum d’élèves d’atteindre un seuil minimal d’objectifs d’apprentissage. À cette époque, les trois axes majeurs de cette rénovation sont les suivants (DEP, 1994):

1.  individualiser les parcours de formation, en créant des cycles pluriannuels de quatre ans, avec une progression en différentes étapes orientées selon des objectifs de fin de cycle ou objectifs-noyaux qui ← 79 | 80 → sont considérés comme un objectif d’apprentissage prioritaire...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.